Renault : un ex-cadre licencié saisit la justice

le
0
Philippe Clogenson, remercié en 2009, n'a pas obtenu du tribunal de Nanterre l'accès aux documents qui l'accusaient.

Philippe Clogenson, quatrième cadre victime d'un licenciement chez Renault à la suite d'accusations de corruption erronées, n'aura pas accès aux documents qui pourraient être à l'origine de son éviction - en tout cas pas pour l'instant. Le tribunal de Nanterre a rejeté la demande de cet ancien directeur du marketing, remercié en 2009 pour «insuffisance professionnelle», après que la direction du constructeur automobile l'eut soupçonné de percevoir des commissions occultes à l'étranger pour favoriser certains prestataires. Si le juge n'a pas exigé de Renault la remise de ces éléments accusatoires, c'est que... précisément, l'entreprise ne détiendrait aucun document. Cette décision souligne à mi-mots la légèreté de l'entreprise mais ne satisfait pas l'intéressé.

Décidé à en savoir plus sur l'origine de la rumeur qui lui prête tantôt un compte en Suisse, tantôt un autre à Grenoble, Philippe Clogenson a décidé de faire appel. Alors que les négoc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant