Renault : soupçons de secrets d'affaires divulgués

le
0
Le constructeur automobile a «mis à pied» trois hauts cadres. Une «alerte éthique» a été déclenchée et pourrait révéler une nouvelle affaire d'espionnage industriel, qui concernerait sa gamme électrique.

Renault pourrait être face à une affaire d'espionnage industriel. Trois hauts cadres du groupe automobile français ont été placés en «mise à pied conservatoire» ce lundi, à la suite d'une «alerte éthique» qui a conduit à une investigation en interne sur certains de leurs agissements, indique l'AFP. «Fin août 2010, une alerte éthique a été portée à la connaissance du compliance committee (comité de déontologie). L'investigation qui a suivi a conduit à une mise à pied conservatoire de trois cadres de Renault», a déclaré une porte-parole. Elle n'a pas donné plus de précision sur la raison de cette mise à pied, notamment en ne donnant aucune explication sur ce que recouvre la notion «d'alerte éthique». Mais selon certaines sources, l'enquête interne aurait permis de prouver que des informations, mettant en cause l'intérêt de l'entreprise, auraient été transmises à l'extérieur.

Des rumeurs sur les véhicules électriques

Ces informations concernera

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant