Renault réduit la part variable de la rémunération 2016 de Ghosn

le , mis à jour à 20:22
0
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - Renault  RENA.PA  a annoncé 
mercredi une réduction de 20% de la part variable de la 
rémunération de son PDG Carlos Ghosn au titre de 2016, pour 
tenir compte du vote négatif des actionnaires du groupe sur le 
"say on pay". 
    Le conseil d'administration du constructeur automobile a 
ainsi décidé de ramener cette part variable de 150% à 120% du 
salaire fixe. Elle est conditionnée à des critères quantitatifs 
pour 85% et qualitatifs pour 35% et pourrait atteindre un 
maximum de 180% en cas de surperformance financière, précise 
Renault dans un communiqué. 
    Le paiement de la part variable reste effectué à hauteur de 
25% en numéraire et 75% en actions, ajoute Renault, et les 
éléments de rémunérations de long terme ainsi que le salaire 
fixe restent inchangés. 
    Carlos Ghosn a quant à lui décidé de consacrer chaque année 
un million d'euros de sa rémunération variable de PDG à la 
Fondation Renault, qui accompagne notamment des jeunes en 
difficulté en France et participe à des programmes d'éducation 
au niveau international. 
    Le conseil d'administration de Renault avait décidé de 
maintenir les 7,2 millions de rémunération octroyés à Carlos 
Ghosn au titre de 2015 malgré un vote négatif des actionnaires 
lors de l'assemblée générale du groupe le 29 avril, suscitant la 
polémique.  
    Le haut comité de gouvernement d'entreprise (HCGE) de 
l'Afep-Medef avait publié en mai un communiqué dans lequel il 
recommandait à Renault "des évolutions significatives du mode de 
rémunération" de son dirigeant.   
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Matthieu Protard) 
  (Répétition avec lien vers le communiqué) 
    PARIS, 27 juillet (Reuters) - Renault  RENA.PA  a annoncé 
mercredi une réduction de 20% de la part variable de la 
rémunération de son PDG Carlos Ghosn au titre de 2016, pour 
tenir compte du vote négatif des actionnaires du groupe sur le 
"say on pay". 
    Le conseil d'administration du constructeur automobile a 
ainsi décidé de ramener cette part variable de 150% à 120% du 
salaire fixe. Elle est conditionnée à des critères quantitatifs 
pour 85% et qualitatifs pour 35% et pourrait atteindre un 
maximum de 180% en cas de surperformance financière, précise 
Renault dans un communiqué. 
    Le paiement de la part variable reste effectué à hauteur de 
25% en numéraire et 75% en actions, ajoute Renault, et les 
éléments de rémunérations de long terme ainsi que le salaire 
fixe restent inchangés. 
    Carlos Ghosn a quant à lui décidé de consacrer chaque année 
un million d'euros de sa rémunération variable de PDG à la 
Fondation Renault, qui accompagne notamment des jeunes en 
difficulté en France et participe à des programmes d'éducation 
au niveau international. 
    Le conseil d'administration de Renault avait décidé de 
maintenir les 7,2 millions de rémunération octroyés à Carlos 
Ghosn au titre de 2015 malgré un vote négatif des actionnaires 
lors de l'assemblée générale du groupe le 29 avril, suscitant la 
polémique.  
    Le haut comité de gouvernement d'entreprise (HCGE) de 
l'Afep-Medef avait publié en mai un communiqué dans lequel il 
recommandait à Renault "des évolutions significatives du mode de 
rémunération" de son dirigeant.   
     
    Le communiqué: 
    http://bit.ly/2aqIDo5 
 
 (Dominique Rodriguez, édité par Matthieu Protard) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant