Renault propose le maintien des sites en échange de flexibilité

le
1
RENAULT PRÊT À MAINTENIR SES USINES EN FRANCE EN ÉCHANGE DE FLEXIBILITÉ
RENAULT PRÊT À MAINTENIR SES USINES EN FRANCE EN ÉCHANGE DE FLEXIBILITÉ

PARIS (Reuters) - Renault a déclaré mardi être prêt à préserver l'ensemble de ses usines en France si les syndicats acceptent en échange de signer un accord pour améliorer la compétitivité des sites du groupe dans l'Hexagone.

"La direction a déclaré que dans le cadre d'un accord global sur l'ensemble des mesures proposées au cours du cycle de négociations, elle pourrait s'engager à ne pas fermer d'usine en France malgré un marché européen sans véritable croissance à l'horizon du plan stratégique 2016", a déclaré une porte-parole du groupe à l'issue de la deuxième séance de négociations avec les syndicats.

Lors de cette réunion, la direction a proposé de mutualiser les fonctions dites de back-office (comptabilité, maintenance, communication...) de plusieurs sites et de faciliter la mobilité des salariés entre les sites d'une même zone géographique.

A l'issue de la première séance de négociations, les organisations syndicales avaient indiqué que Renault espérait parvenir à un accord d'ici la fin janvier, et qu'il déciderait alors de l'attribution de nouveaux modèles à ses usines françaises.

Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le mardi 13 nov 2012 à 15:49

    Renault a raison! La flexibilité de l'emploi est indispensable à la survie économique de notre Pays.