Renault produira des Rogue pour Nissan en Corée

le
0

SEOUL (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan a annoncé vendredi qu'elle investirait 160 millions de dollars (130,5 millions d'euros) dans la production de 80.000 Nissan Rogue par la filiale coréenne de Renault, une décision qui vise à amortir en partie les répercussions négatives d'un yen fort.

La faible valorisation du won coréen fait de ce pays un bon terminal d'exportation. En y produisant le "crossover" Rogue, un modèle destiné à être exporté aux Etats-Unis à partir de 2014, l'alliance pourra également répondre à une demande soutenue et tirer parti des accords de libre-échange passés par la Corée avec l'Europe et les Etats-Unis.

Renault Samsung (RSM), la filiale coréenne de Renault, souffre d'une chute des ventes qui l'a forcée à réduire sensiblement sa production ces derniers mois.

Son usine de Busan doit construire environ 180.000 véhicules cette année alors que sa capacité est de 300.000, a précisé RSM.

RSM, dont la gamme est vieillissante et peu diversifiée, a vu sa part de marché se réduire de plus de moitié en Corée en l'espace de deux ans, à moins de 5%. Les marques Hyundai et Kia combinées ont vu la leur gagner quatre points à 82% dans le même temps.

"L'annonce de Busan représente une opportunité unique pour Renault, Nissan et RSM, démontrant la souplesse et la puissance de l'alliance pour tous les associés", a déclaré le PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn dans un communiqué.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant