Renault, Peugeot : une occasion d'acheter les actions?

le , mis à jour le
9
Le 14 janvier, les actions des constructeurs automobiles Renault et Peugeot ont fortement reculé. (© P. Kovarik / AFP / Renault / Peugeot)
Le 14 janvier, les actions des constructeurs automobiles Renault et Peugeot ont fortement reculé. (© P. Kovarik / AFP / Renault / Peugeot)

Le 14 janvier, l’action Renault a perdu jusqu’à 22,6% en séance en réaction à la parution d’un tract de la CGT faisant état d’une perquisition de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) sur le site de Lardy (Essonne). Une information non sans rappeler le scandale des moteurs truqués de Volkswagen, encore bien présent dans l’esprit des investisseurs.

Malgré une communication rassurante de la Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, mais aussi d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, qui ont rapidement précisé l’absence de logiciel frauduleux dans ses véhicules testés ces dernières semaines par l'Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle (UTAC), le mal était fait. L’action a clôturé en baisse de 10,3% et 5,8 milliards d’euros de capitalisation boursière se sont envolés, soit plus que la valeur de Technip en Bourse et la moitié de celle de Peugeot. Ce dernier constructeur automobile a également pris le soin de publier un communiqué de presse rappelant la conformité de ses voitures, mais son action a dérapé de 5,1% le même jour…

Sortie de piste pour les valeurs automobiles !

Ces sanctions en Bourse témoignent surtout de la nervosité actuelle des marchés financiers. Car il n’y a pas de trucage avéré chez nos constructeurs nationaux. Dans un souci de

Lire la suite sur le revenu.com


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • stricot le jeudi 21 jan 2016 à 13:51

    Pour en revenir a l'article: Certes, mais sur 1 an Renault gagne toujours 17%, Sanofi par exemple perd 8%. Sur 3 ans, c'est +75% d'un cote, +2% de l'autre. Donc la question est toujours: peu importe le passe, qu'est-ce qui la le plus de potentiel futur?

  • Berg690 le jeudi 21 jan 2016 à 13:14

    loli excuses le c'est pavlovien!

  • mary2776 le jeudi 21 jan 2016 à 13:13

    encore et toujours ces vou..a illous de la CGT il faut dissoudre la CGTC EST LE CANCER de notre économie

  • NYORKER le mercredi 20 jan 2016 à 13:39

    Attende les résultats des autres constructeurs , tous concernés

  • frenchto le mercredi 20 jan 2016 à 10:19

    c'est la CGT qui a publié dans ses tracts stupides que RENAULT était controlé. C'est des hommes de cromagnon

  • C.dupipo le mercredi 20 jan 2016 à 09:42

    Acheter ? sûrement pas.

  • lolin le mercredi 20 jan 2016 à 09:38

    Je me demande ce que la CGT vient faire la-dedans,? simple question, sinon, sarkosi vient de sortir un livre..

  • jmlhomme le mercredi 20 jan 2016 à 09:06

    Des réactions de la Ministre, on peut immediatement constater les impartialités de ceux qui contrôlent mais qui sont aussi à l'actionnariat. (L'ETAT). Que fait l'ETAT dans cet entreprise qui n'a pas besoin des soutiens publics ..... En comparaison les autoroutes ont été privatisées.....à choisir......

  • faites_c le mercredi 20 jan 2016 à 09:01

    Je serai salarié Renault, j'irai demander des comptes à la CGT sur la baisse induite de mes comptes épargne entreprise (PEE, PERCO,...) lié à leur action irréfléchie! Ce n'est pas parce que l'on est représentant syndical que l'on a le droit d'être C O N!