Renault : Pérez dans le viseur pour 2017

le
0
Renault : Pérez dans le viseur pour 2017
Renault : Pérez dans le viseur pour 2017

Renault pourrait revoir son duo de pilotes pour la saison prochaine. Si l’avenir de Jolyon Palmer s’assombrit de plus en plus, Kevin Magnussen pourrait voir Sergio Pérez venir lui prendre son baquet, selon le magazine britannique Autosport.

Après une première saison en forme de transition avec des résultats, sans grande surprise, décevants, Renault pourrait repartir sur de nouvelles bases en 2017. A en croire le magazine britannique Autosport, Jolyon Palmer et Kevin Magnussen ne seraient pas certains de conserver leurs baquets, surtout le Britannique dont les performances ne semblent pas au niveau de la F1. Cela pousse les dirigeants de l’écurie française à essayer de convaincre d’autres pilotes de les rejoindre pour 2017. Si le premier nom en tête de liste reste Esteban Ocon, actuel troisième pilote et Français, qui pourrait avoir droit à ses premiers départs chez Manor d’ici la fin de la saison, un autre nom serait aussi sur la short-list de Frédéric Vasseur et Cyril Abiteboul : celui de Sergio Pérez.

Pérez lassé de Force India

Selon le magazine britannique Autosport, le pilote mexicain serait décidé à quitter Force India au terme de la saison 2016, lassé par les critiques incessantes du patron de l’écurie Vijay Mallya concernant l’influence de ses sponsors dans sa prise de décision. Ces sponsors auraient déjà ouvert des discussions avec l’état-major de Renault pour placer leur poulain et, en plus, apporter un financement non négligeable pour la marque française, qui ne veut pas se ruiner avec son programme F1 relancé il y a même pas un an. Mais Renault n’est pas la seule écurie sur les rangs pour attirer Sergio Pérez puisque Williams, qui va sans doute voir partir Felipe Massa en fin de saison, aurait également discuté avec l’entourage du pilote mexicain.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant