Renault : "pas de logiciel de fraude", assure Ségolène Royal

le
0
Il n'y a pas de logiciel de fraude utilisé par Renault, ni par les autres véhicules testés excepté ceux de Volkswagen, qui ait été détecté, selon Ségolène Royal.
Il n'y a pas de logiciel de fraude utilisé par Renault, ni par les autres véhicules testés excepté ceux de Volkswagen, qui ait été détecté, selon Ségolène Royal.

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal a indiqué jeudi que les tests de pollution réalisés à la suite du scandale Volkswagen par une commission indépendante ont montré un "dépassement de normes" CO2 et oxyde d'azote chez Renault et deux marques étrangères. Par ailleurs, il n'y a "pas de logiciel de fraude" utilisé par Renault ni par les autres véhicules testés excepté ceux de Volkswagen, qui ait été détecté, a-t-elle précisé jeudi à la presse, à l'issue d'une réunion de cette commission technique indépendante mise en place par le gouvernement français.

Le cas de Renault n'est "en aucun cas une situation comparable" à celle du constructeur automobile allemand Volkswagen, embourbé depuis septembre dans un scandale planétaire de moteurs truqués, a estimé pour sa part jeudi à Berlin le ministre français de l'Économie Emmanuel Macron. Il a indiqué à Berlin qu'il maintenait "sa confiance à Renault", précisant que ses services avaient procédé "à plusieurs contrôles et perquisitions depuis le mois de septembre dernier afin de vérifier la fiabilité et la qualité des informations transmises au consommateur" et que "Renault a été l'un des constructeurs contrôlés".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant