RENAULT-NISSAN : Mitsubishi révise en forte baisse ses résultats annuels

le
0

(AOF) - Mitsubishi Motors a révisé à la baisse ses résultats pour l'exercice 2015/2016 clos fin mars afin d'enregistrer une charge exceptionnelle de 19,1 milliards de yens soit 174 millions de dollars, en raison des pertes liées au scandale d'économie de carburant. Résultat, le bénéfice net du sixième groupe automobile japonais accuse finalement une chute de 39% à 72,6 milliards de yens. Fin avril, Mitsubishi avait annoncé un bénéfice net de 89 milliards de yens.

Mitsubishi est dans la tourmente depuis qu'il a reconnu, le 19 avril, la falsification de tests d'économies de carburant sur quatre modèles.

Cette charge de 19,1 milliards de yens prend en compte l'estimation des coûts de compensation des clients, a déclaré Shinji Akiyama, un porte-parole de Mitsubishi Motors. Il prend également en compte les coûts de remboursement du gouvernement concernant les abattements fiscaux sur les véhicules défectueux.

Ce scandale coûte cher à Mitsubishi qui a cependant pris les devants pour y remédier au plus vite. La semaine dernière, le PDG Tetsuro Aikawa décidait de quitter ses fonctions le 24 juin prochain, poussé vers la sortie par Nissan Motor, son premier actionnaire depuis la semaine dernière. En effet, Nissan, dont Renault est le principal actionnaire (43,4 % du capital) avait annoncé le 12 mai dernier, prendre une participation de 34% au capital de Mitsubish pour 237 milliards de yens, soit près de 2 milliards d'euros.

En s'emparant d'un peu plus du tiers du capital de Mitsubishi, Nissan a pris de fait le contrôle au vu du droit boursier japonais. Carlos Ghosn, le PDG de Nissan, a profité de la faible valorisation de sa proie.

Dans un secteur de l'automobile en pleine consolidation, ce rapprochement va renforcer la présence de Renault-Nissan dans le monde et notamment dans l'Asie émergente où Mitsubishi est déjà bien ancré. A ce sujet, le PDG de Renault-Nissan a souligné le fort potentiel de développement de Mitsubishi, évoquant la performance de sa gamme SUV sur le marché d'Asie du Sud-Est.

Le PDG Carlos Ghosn a déclaré en conférence de presse que la synergie des ventes de Renault, Nissan, Mitsubishi et Avtovaz représenterait 10 millions de véhicules, ce qui vaut largement l'investissement sur Mitsubishi. Ce volume de ventes n'a été atteint que par les plus grands constructeurs automobiles du monde : Toyota, General Motors et Volkswagen.

Dans cette perspective stratégique, Mitsuhiko Yamashita, un ancien responsable de la recherche et du développement chez Nissan va prendre la direction de la division recherche et développement de Mitsubishi Motors à compter du 24 juin, révèle l'agence Bloomberg.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant