Renault-Nissan : «il n'y a aucun projet de holding»

le
0
Selon le journal japonais Nikkei , les deux constructeurs envisagent de créer une holding commune. Un porte-parole de Nissan dément, déplorant une «interprétation erronée» des propos du PDG Carlos Ghosn.

Le journal Nikkeiaurait mal compris. Carlos Ghosn, le patron du groupe Renault-Nissan interrogé par le quotidien nippon, évoquait ce jeudi que Renault et Nissan étudiaient la création d'une holding commune. Mais, dans la nuit, un porte-parole de Nissan a assuré que le groupe n'avait aucun projet de ce type. Selon lui, Carlos Ghosn n'a pas fait une telle annonce. Il s'agit d'une «interprétation erronée» de la part du Nikkei, «cela relève de la simple spéculation», a-t-il commenté. Le PDG «a insisté sur le fait que l'alliance Renault-Nissan continuerait à évoluer», concède-t-il. Actuellement, Renault et Nissan sont alliés capitalistiquement : Renault détient actuellement 44,3% de Nissan tandis que ce dernier a 15% du groupe français.

D'après le Nikkei, le plan de créer une holding avait pour avantage de développer la croissance dans les pays émergents, de réduire les dépenses liées à la construction d'usines et à la mise en place de réseaux commerciaux, e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant