Renault négocie en secret avec le quatrième cadre licencié

le
0
INFO LE FIGARO - Philippe Clogenson, cadre du marketing, qui avait été écarté du groupe automobile en 2009, vient d'entamer des tractations. Il espère obtenir des indemnités de plusieurs millions d'euros

Les négociations financières sont en cours entre Renault et les cadres accusés à tort de divulgation d'information ou de corruption. Philippe Clogenson, quatrième victime d'accusations anonymes - en réalité la première dans le temps puisque l'homme a été licencié en 2009 - vient d'entrer dans la boucle des tractations.

Les défenseurs de l'ancien haut cadre marketing travaillent actuellement à l'élaboration d'un argumentaire qu'ils devraient remettre en début de semaine à Me Jean Reinhart, avocat du constructeur automobile. Même s'il souligne que Philippe Clogenson avait signé une convention lors de son départ, le conseil de Renault a en effet accepté de le reconnaître à son tour comme une «victime» dans cette affaire à rebondissements.

 

«Des excuses officielles publiques»

 

Une victime qui pourrait coûter cher. Philippe Clogenson estime lui aussi son préjudice à plusieurs millions d'euros. Ce père de 4 enfants, dont la femme souffre d'une maladie dü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant