Renault ne mise pas encore sur la Chine

le
0
Dans une interview à BFM Radio ce vendredi, Carlos Ghosn estime que son groupe n'est pas encore «prêt» pour investir à nouveau sur le premier marché automobile au monde. Le constructeur préfère se concentrer sur les voitures électriques.

«Le pire est de rentrer sur un marché sans être prêt». Carlos Ghosn, patron de Renault, a estimé ce vendredi au micro de BFM radio que le constructeur français n'irait pas encore investir sur le marché chinois. Alors que Peugeot se fixe pour ambition d'en faire son premier marché, Carlos Ghosn estime pour sa part que le timing n'est pas idéal pour son groupe : «Il faut les ressources nécessaire. La Russie, l'Inde, le Brésil, l'électrique, c'est déjà beaucoup. Se lancer nécessite des investissements colossaux. J'attends qu'on soit prêt.»

Il assure toutefois que «le retard se rattrapera». En attendant, Renault est déjà présent sur le marché chinois via son allié Nissan, rappelle-t-il. Le japonais, détenu à 43% par Renault, a déclaré il y a deux semaines, qu'il prévoyait de doubler sa production, pour la porter de 670.000 véhicules par an à 1,2 million d'ici à 2012.

Le pari de l'électrique

A la veille de l'ouverture du Mondial de l'automobile à Paris,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant