Renault: les syndicats craignent un plan de départs

le
0
D'après la CGT, le constructeur prévoit déjà de mettre au chômage technique les salariés de l'usine de Sandouville. La direction dément et évoque des travaux de maintenance pour justifier les arrêts de travail.

Renaut serait-il sur le point de faire le ménage dans ses effectifs ? C'est en tout cas ce que croient les syndicats, CGT en tête. D'après le syndicaliste Fabien Gache, qui s'exprime sur France Info ce vendredi, le constructeur devrait annoncer prochainement la mise en place d'un plan de départs anticipés. «Il y a une volonté de la part de la direction de vouloir gagner en gain de productivité pour obtenir un taux de profitabilité, ce que Ghosn avait promis aux actionnaires en 2006», explique ce dernier.

D'après la CGT, la première traduction de cette décision stratégique serait la mise au chômage technique d'un certain nombre de salariés de l'usine de Sandouville l'an prochain. Une année en gruyère attend ces employés puisque, d'après le calendrier prévisionnel évoqué par France Info, au premier semestre, les chaînes de l'Espace seront arrêtées pendant 44 jours et celles de la Laguna pendant 35 jours. Puis, à l'été 2011, deux mois d'arrêts sont prévus. I

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant