Renault : les cadres mis en cause attendent réparations

le
0
Les déclarations de Patrick Pélata ont été accueillies avec soulagement par les trois cadres accusés.

C'est le soulagement qui prédominait vendredi du côté des trois cadres accusés. «Les déclarations de Patrick Pélata montrent que le groupe accepte que l'affaire est terminée. Il a sifflé la fin de la partie», ont réagi Me Pierre-Olivier Sur et Me Xavier Thouvenin, les avocats de Michel Balthazard, ancien membre du comité de direction. Ce dernier «attend des excuses personnelles de la part de Renault. Il souhaite aussi que le procureur de la République vienne dire à la radio qu'il est innocenté, car c'est à la radio que le procureur avait annoncé que Renault déposait plainte pour espionnage», ont ajouté les avocats.

«Une discussion ne pourra avoir lieu qu'après le préalable de la reconnaissance officielle et sans réserve par Renault de ce que Matthieu Tenenbaum est innocent, a d'emblée prévenu son conseil, Me Thibault de Montbrial. Ensuite, cela dépendra de la proposition du constructeur. Il est certain qu'elle devra être à la hauteur du préjudice colo

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant