Renault : la Bourse fait la fine bouche !

le
0
Le pick-up Alaskan, un des symboles du renouveau de la gamme Renault. (© Y. Brossard)
Le pick-up Alaskan, un des symboles du renouveau de la gamme Renault. (© Y. Brossard)

Le constructeur automobile a bouclé le premier semestre sur une hausse de 13,5% de son chiffre d’affaires, à 25,19 milliards d’euros. Renault a bénéficié de l’accélération de 13,4% de ses immatriculations, de la hausse des prix appliqués à ses nouveaux modèles et des ventes à ses partenaires Nissan et Daimler.

Malgré des vents contraires sur le terrain des devises (rouble, peso, livre sterling) et un plan de compétitivité moins efficace qu’à l’accoutumée en raison de surcoûts liés aux nombreux lancements, le résultat opérationnel avance de 40,6%, à 1,54 milliard d’euros. Il représente 6,1% du chiffre d’affaires, contre un taux de 4,9% il y a un an.

La marge ressort à 4,7%, en amélioration de 1,5 point, pour la seule division automobile (96% de l’activité). Enfin, le bénéfice net a progressé de 9,5%, à 1,57 milliard d’euros, dont 678 millions provenant des entreprises associées Nissan et Avtovaz (-24%).

Ces résultats intermédiaires correspondent aux attentes des analystes et confortent l’ambition des dirigeants de voir Renault accroître son chiffre d’affaires et sa rentabilité opérationnelle cette année. La marge à fin juin (6,1%) dépasse d’ailleurs déjà l’objectif fixé dans le cadre du plan stratégique Drive the change à horizon 2017 (5% minimum).

Des risques à nuancer

Pourtant, l’action recule de plus de 2%, ce 28 juillet. Les investisseurs

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant