RENAULT : l'Etat veut "préserver une minorité de blocage" sans interférer dans la gestion

le
0

(AOF) - Interrogé par la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale hier sur le dossier Renault, le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a réaffirmé la volonté de l'Etat de "conserver une minorité de blocage en assemblée générale, c'est-à-dire de sanctuariser la capacité de l'Etat sur des décisions structurantes" du constructeur. Le ministre a aussi répété que son objectif n'était pas d'interférer dans la gestion de l'alliance entre le français et Nissan et que l'Etat revendrait une partie de ses titres Renault dès que possible pour retrouver une participation de 15,01% du capital.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant