Renault-L'Etat a enclenché le processus de garantie de cours

le
0

* L'Etat s'est couvert contre la baisse de l'action Renault * L'arrivée à échéance des options s'étalera d'ici fin décembre * Compensation intégrale de la différence cours-prix de l'option * La différence par rapport au prix d'achat des titres ne sera en revanche que partiellement compensée * L'Etat réaffirme son intention de revenir à terme à 15,01% (Actualisé avec précisions) PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'Etat français a enclenché le processus de garantie contre les variations de cours des actions Renault acquises en avril et réaffirmé son intention de ramener à terme à 15,01% sa participation dans le constructeur français. L'Etat français est monté six mois plus tôt à près de 20% du capital de Renault afin de s'assurer les droits de vote doubles prévus par la loi Florange. Cette décision a été mal accueillie chez Nissan 7201.T car elle est vue comme modifiant l'équilibre entre les deux membres de l'alliance Renault-Nissan. "L'Etat confirme son intention de revenir à terme au niveau de participation antérieur à son acquisition de 4,73% du capital de Renault en avril 2015", a souligné l'Agence des participations de l'Etat (APE) dans un communiqué daté de mercredi. Pour l'heure, il reste propriétaire des 14 millions de titres acquis puisqu'il a décidé de procéder au dénouement des premières options souscrites dans le cadre de sa montée en capital en numéraire. Cela signifie que la contrepartie bancaire de l'Etat compensera en numéraire la différence entre le cours de Renault, qui a fortement baissé en moins de deux mois dans le sillage du ralentissement chinois et de l'affaire Volkswagen VOWG_p.DE . Entre le début août et la clôture de vendredi, le titre avait chuté de près de 27%. La contrepartie compense auprès de l'Etat l'intégralité de la baisse de cours enregistrée par rapport aux prix convenu lors de la souscription des options, mais partiellement seulement les variations intervenues depuis l'acquisition des titres. Les échéances des options vont s'échelonner d'ici le 28 décembre, a ajouté l'APE. Renault a confirmé mercredi soir que son conseil d'administration avait bien évoqué le sujet de l'alliance avec Nissan, et indiqué que les administrateurs avaient réaffirmé à l'unanimité leur attachement à la solidité du partenariat. ID:nL8N12744L Le communiqué de l'APE: http://bit.ly/1OnkVGO (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant