Renault-L'Etat a enclenché le processus de garantie de cours

le
1

PARIS, 8 octobre (Reuters) - L'Etat français a enclenché le processus de garantie contre les variations de cours des actions Renault acquises en avril en procédant à un dénouement des premières échéances de ses options. Ce dénouement en numéraire signifie que la contrepartie bancaire de l'Etat compensera partiellement la différence entre le cours de Renault, qui a fortement baissé dans le sillage de l'affaire Volkswagen VOWG_p.DE , et le prix convenu lors de la souscription des options. "Les échéances de celles-ci sont échelonnées linéairement entre le 7 octobre et le 28 décembre 2015", a indiqué l'Agence des participations de l'Etat (APE) dans un communiqué. L'Etat français est monté en avril au capital de Renault, passant de 15,01% du capital à près de 20%, afin de s'assurer les droits de vote doubles prévus par la loi Florange. Le dénouement en numéraire signifie que l'Etat reste pour l'heure propriétaire des actions qu'il a acquises. "L'Etat confirme son intention de revenir à terme au niveau de participation antérieur à son acquisition de 4,73% du capital de Renault en avril 2015", a ajouté l'APE. Le communiqué: http://bit.ly/1OnkVGO (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NYORKER le jeudi 8 oct 2015 à 12:07

    Fantomas est en train d'oeuvrer en coulisse pour faire descendre en dessous des 40% la participation de Renault dans Nissan, ce qui donnerait des droits de vote aux 15% que Nissan possède dans Renault. Et par consequent , les 20% de participation de l'état avec ses droits de vote double ne pèseraient plus grand chose.