Renault-Ghosn sauve sa rémunération malgré le vote de l'Etat

le , mis à jour à 21:44
4
 (Avec commentaires de Bercy) 
    par Laurence Frost et Matthieu Protard 
    PARIS, 29 avril (Reuters) - Le PDG de Renault  RENA.PA , 
Carlos Ghosn, a sauvé vendredi sa rémunération, malgré un vote 
sanction de l'assemblée générale des actionnaires, dont l'Etat 
français. 
    Les actionnaires ont voté à 54% contre cette rémunération, 
qui a atteint 7,2 millions d'euros pour l'exercice 2015. 
    Ce montant intègre un salaire fixe de 1,23 million d'euros, 
une part variable de 1,78 million et 4,18 millions sous forme de 
stock-options et de bonus différés. 
    L'Etat actionnaire à 19,74% a voté contre la résolution 
fixant cette rémunération comme il l'avait fait en conseil 
d'administration, a fait savoir le ministère de l'Economie. 
    "Depuis 2012, le gouvernement a tenu une position constante, 
appelant à la modération des rémunérations des dirigeants 
d'entreprise, à commencer par les entreprises à participation 
publique", a rappelé Bercy à Reuters. 
    Mais le conseil d'administration, qui s'est réuni après 
l'assemblée générale en l'absence de Carlos Ghosn, a confirmé 
les rémunérations du PDG "contre l'avis des représentants de 
l'Etat", a-t-on ajouté de même source. 
    Dans un communiqué publié à l'issue de sa réunion, le 
conseil a cependant précisé qu'il avait chargé le comité des 
rémunérations d'examiner "les évolutions utiles" en la matière 
pour 2016 et les années suivantes.  
    Lors de l'assemblée générale, Pierre-Henri Leroy, le 
fondateur de Proxinvest, société de conseil aux actionnaires, a 
ouvertement critiqué la rémunération de Carlos Ghosn. 
    "C'est inacceptable. Ce manque à l'exemplarité est 
inacceptable", a-t-il déclaré à l'adresse du PDG. "Vous avez 
d'immenses qualités mais celle-là vous ne l'avez pas." 
    Carlos Ghosn a répondu que sa rémunération relevait de la 
compétence du conseil d'administration de Renault. 
    "Le conseil ne décide pas sur la base d'un caprice, il a 
délégation de votre part", a dit le PDG. "C'est le conseil qui 
juge des personnes qu'il souhaite pour diriger l'entreprise, 
c'est le conseil qui juge si la façon dont le PDG est payé est 
conforme à ses efforts, ses talents." 
    La rémunération des dirigeants n'est pas réglementée mais 
doit répondre aux recommandations du code patronal Afep-Medef. 
    L'assemblée générale des actionnaires de PSA  PEUP.PA  a 
approuvé mercredi à une large majorité la résolution relevant la 
rémunération du président du directoire Carlos Tavares, qui a 
pourtant suscité la controverse le mois dernier.   
 
    Le communiqué de Renault: 
    http://bit.ly/1NGjfuo 
 
 (Avec Emmanuel Jarry, édité par Cyril Altmeyer) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Allez explique aux épargnants d'investir dans une entreprise qui se moque ouvertement de l'avis de ses actionnaires !!!

  • phili646 il y a 7 mois

    Le management d'une entreprise passe par le respect des actionnaires, dans le cas contraire c'est prendre le risque de la remise en cause des bases de fonctionnement avec toutes les conséquences qui vont avec !!!

  • phili646 il y a 7 mois

    La aussi on peu parler d'un entre soi qui aura encore des effets dévastateurs. Même les actionnaires ne sont pas écoutés et traités comme quantité négligeable !!!

  • aerosp il y a 7 mois

    ils se tiennent tous par la barbichette