Renault freiné par l'Europe

le
0
Les ventes mondiales du groupe progressent de 1,9%, atteignant un niveau record, mais reculent de 7,4% sur le Vieux Continent.

Rarement la performance de Renault n'aura été aussi contrastée. Sur le premier semestre, les ventes du constructeur reculent de 7,4% sur un an en Europe et même de 9,9% en France , mais bondissent de 20,4% en dehors du Vieux Continent, pour atteindre 40% de l'ensemble. Au total, les volumes mondiaux sont en hausse de 1,9%, à 1,37 million de véhicules. Il s'agit certes d'un niveau «historique» pour le groupe, mais cette croissance est bien inférieure à celle du marché mondial, en progression de 5,4% sur la période.

Sur la première partie de 2011, la part de marché du constructeur dans l'Hexagone, de loin son premier marché, a chuté de 3,3 points, à 25,2%. Renault explique cette «performance décevante» par une nette sous-estimation du marché fin 2010, qui a entraîné des «contraintes d'approvisionnement», notamment sur les petits moteurs diesel, certains sous traitants ne parvenant pas à monter en cadence.

Face à une demande plus élevée que prévu, «nous

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant