Renault et PSA ont remboursé l'État 

le
0
Les prêts ont rapporté au total 715 millions d'euros d'intérêts sur une durée moyenne de 21 mois selon Bercy.

Les deux grands constructeurs automobiles français, PSA et Renault, n'ont plus, depuis mardi, de dettes envers l'État. Alors qu'ils lui avaient emprunté 6 milliards d'euros pendant la crise de 2009, ils ont procédé au dernier versement de 1 milliard chacun, faisant suite aux remboursements anticipés intervenus les 10 septembre et 25 février derniers.

À l'origine, le prêt portait sur une période de 5 ans. Au passage, l'État a empoché des intérêts non négligeables. En effet, les prêts ont rapporté «au total 715 millions d'euros d'intérêts sur une durée moyenne de 21 mois», a annoncé hier le ministère de l'Économie.

Bercy rappelle aussi que le prêt de 19,75 milliards accordé à plusieurs banques a, lui, été totalement remboursé le 23 mars avec 2,4 milliards d'intérêts à la clé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant