Renault Dezir, l'ode à l'amour de Laurens van den Acker

le
0
Le nouveau directeur du design de la marque au losange dévoile un premier concept car destiné à réaffirmer son côté humain.

Le matin se lève sur la Cité internationale universitaire de Paris. Des mines encore endormies découvrent depuis leur fenêtre un engin non identifié posant alangui sur la pelouse. Un ovni? Sous leurs yeux, à quelques semaines du Mondial de l'automobile, où il sera l'une des vedettes, le dernier exercice de style de Renault fait son baptême du feu à la lumière du jour. Un véhicule qui revêt une connotation particulière. Dezir - c'est son nom de baptême - est le premier projet du Néerlandais Laurens van den Acker, bombardé directeur du design de Renault, mais aussi de Dacia et de RenaultSamsung Motors depuis dix mois. Ce coupé rouge framboise a pour ambition de tourner la page des années Le Quément, son prédécesseur à la tête du style. Mais pas seulement. Ce concept s'inscrit dans une nouvelle dynamique et sert à redorer le blason d'une marque écornée par des années de platitude créative. « Il fallait frapper fort d'entrée, s'exprimer avec éclat pour montre...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant