Renault annonce la couleur

le
0
Renault annonce la couleur
Renault annonce la couleur

Renault a mis un terme au suspense en dévoilant ses couleurs, ses pilotes (Kevin Magnussen et Jolyon Palmer) et l'organigramme de son écurie pour 2016 mercredi lors d'une présentation devant la presse. La marque au losange est de retour en F1 et veut le faire savoir.

La saison 2016 de F1 est lancée. Et c'est une marque sur le retour qui s'est chargée de donner le coup d'envoi, Renault. Dans son Technocentre de Guyancourt, à l'occasion d'une conférence de presse mercredi, la marque au losange a mis un terme à plusieurs mois de rumeurs et présenté officiellement ses plans pour une saison qui signe son retour comme constructeur après cinq saisons comme motoriste. Des pilotes à la livrée en passant par l’organigramme, Renault a levé le voile sur ses plans.

Magnussen remplace bien Maldonado, Ocon troisième pilote

En présence du PDG Carlos Ghosn, Renault a confirmé la titularisation du Danois Kevin Magnussen aux côtés du rookie britannique Jolyon Palmer, qui est conservé par la marque française. L’ancien pilote McLaren en 2014 et pour la première course de la saison 2015 rejoint ce qui s’appellera désormais le... Renault Sport F1 Team et prend la place qui était précédemment dévolue à Pastor Maldonado suite au rachat de l’écurie Lotus par la marque française. En plus des deux pilotes titulaires, Renault a décidé de faire confiance à un jeune pilote français, le champion GP3 en titre, Esteban Ocon, comme troisième pilote. Pour son retour en F1, la marque au losange a décidé de faire confiance à un pilote tricolore qui sera sans nul doute candidat à un baquet de titulaire à l’avenir.


Une RS16 noire avec des touches de jaune... pour l’instant

Qui dit nouvelle écurie, dit nouvelles couleurs. Et, pour son retour comme constructeur en F1, Renault a décidé de faire dans le classique. Lors de cette conférence de presse, Renault a donné un avant-gout de sa RS16, nom de baptême de sa nouvelle monoplace, qui sera présentée de manière plus complète lors des essais de Barcelone. Une livrée principalement noire, avec quelques touches de jaune, en tout cas pour le moment, le président de Renault Sport Racing, Jérôme Stoll, ayant laissé planer le doute sur les couleurs définitives de la monoplace. Cette livrée présente également certains des partenaires de Renault, la plupart prolongeant leur engagement auprès de Lotus, mais aussi l’arrivée de la marque Infiniti, filiale de Nissan, qui profitera à l’avenir de transferts de technologie en provenance de la F1, principalement au niveau de la motorisation hybride.

Une direction à quatre têtes

Lors de cette conférence de presse, l’organigramme de la nouvelle écurie Renault Sport F1 a été précisé. En plus de Jérôme Stoll dans le rôle de président de Renault Sport, qui est désormais divisée en deux entités, Renault Sport Racing pour la course automobile et Renault Sport Cars pour la production de voitures de sport, Cyril Abiteboul conserve un poste de haut rang au sein de la nouvelle écurie. Il devient le directeur général de l’écurie. Comme attendu, sur les week-ends de course, Frédéric Vasseur sera le directeur de la compétition, ou « racing director ». Le patron de l’écurie française ART Grand Prix, présente notamment en GP2, rejoint Renault pour apporter son expertise dans cette écurie Renault en reconstruction. L’Anglais Bob Bell reprend le poste de directeur technique et retrouve une écurie qu’il connaît très bien. Un mélange de têtes connues et de nouveaux venus expérimentés, une recette que Renault espère gagnante à moyen terme en F1.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant