Renault a mis au point un prototype de voiture électrique autonome et connectée

le
0
La Renault Next Two autonome est en phase de tests sur route Luc Perenom / Renault
La Renault Next Two autonome est en phase de tests sur route Luc Perenom / Renault

(Relaxnews) - Le constructeur Renault présente la Next Two, un ambitieux projet d'automobile à la fois autonome, dans certaines conditions, et entièrement connectée. Basé sur la ZOE, ce prototype roule d'ores et déjà sur la route et préfigure la commercialisation d'une première voiture à l'horizon 2020.

Avec son radar, ses caméras et ses capteurs, la Renault Next Two propose de basculer, dans certaines conditions, en mode délégation de conduite. Pour cela, la voiture doit se trouver sur une route protégée, de type voie rapide sans piéton ni cycliste, en situation d'embouteillage dont la vitesse n'excède alors pas 30km/h. Si ces conditions sont remplies, alors Next Two propose au conducteur d'enclencher la délégation de conduite. Le véhicule conduit alors à sa place et il peut se relaxer ou se consacrer à autre chose. Ce type de conduite autonome réduit à presque zéro les risques de collision, par la détection systématique de tous les véhicules et obstacles environnants.

La Renault Next Two est aussi censée pouvoir se connecter à n'importe quel réseau environnant. Elle embarque une plateforme multimédia ouverte, compatible avec tous les systèmes d'exploitation mobiles. Un bureau virtuel est en outre accessible via le cloud.

Enfin, la Renault Next Two dispose d'une fonction voiturier automatique, capable de se garer tout seul ou de venir chercher son conducteur au pied du bureau ou à son domicile. Cette fonction est commandée par le smartphone via une application dédiée.

Ce projet de "véhicule à pilotage automatique" entre dans le cadre du programme Nouvelle France Industrielle du gouvernement. Renault Next Two a notamment été conçue pour gagner du temps, optimiser sa consommation de carburant mais aussi et surtout réduire le stress et la fatigue durant le temps de conduite.

Renault emboite ainsi le pas de la plupart des constructeurs qui, chacun, planchent sur leur propre projet de véhicule tout ou partie autonome. C'est le cas par exemple de son allié Nissan, qui a réussi à faire homologuer un exemplaire de sa Leaf équipé de nombreuses assistances automatiques à la conduite, laquelle peut désormais rouler en toute légalité sur le réseau routier japonais. Ce n'est pas la première fois qu'une voiture "autonome" est ainsi autorisée à prendre la route, c'est déjà le cas de la "Google Car" en Californie et au Nevada.

De son côté, Ford a récemment développé une assistance au stationnement entièrement automatique qui permet au conducteur de se garer d'une simple pression sur un bouton, qu'il soit à bord de la voiture ou pas (via une télécommande). Mais le constructeur américain n'est pas le seul à parier sur le tout automatique et à travailler activement sur le développement d'une voiture autonome. Volvo, Mercedes ou encore Audi en font également une priorité.

Les premières voitures autonomes de série sont attendues sur les routes d'ici 2020.

Découvrir la Renault Next Two en vidéo : youtu.be/QaYp4PxrgY8

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant