Renaud prêt à aller manifester pour soutenir les flics de France

le
5
Renaud était dès le 7 janvier 2015 place de la République pour dire son émotion après l'attaque qui a tué ses copains de Charlie Hebdo. 
Renaud était dès le 7 janvier 2015 place de la République pour dire son émotion après l'attaque qui a tué ses copains de Charlie Hebdo. 

L'eau a coulé sous les ponts de Paris... Dans une interview accordée au blog de la préfecture de police de Paris (!), Renaud n'y va pas par quatre chemins. « J'irais bien manifester avec vous ces jours-ci à cette manif Halte à la haine du flic ! », explique le chanteur, qui arbore désormais l'insigne de la préfecture sur son perfecto, la fameuse « pucelle » dans le jargon du métier. Un badge qu'il a trouvé aux puces et qu'il porte en solidarité avec les forces de l'ordre pour transmettre un message clair. « D'abord un message d'amitié vis-à-vis de la police parisienne, et puis aussi un beau message de provoc à l'attention des casseurs, des bouffeurs de flics qui m'imaginent peut-être comme un des leurs, moi qui fus entre 68 et 75 un bouffeur de flics acharné, j'avais 16 ou 20 ans, j'en ai bientôt 64, vous comprendrez qu'on évolue, qu'on change, que la police a changé aussi. »

« Crève, salope ! »

En mai 68, Renaud a 16 ans, il suit les cours du lycée Montaigne à Paris et s'enflamme pour la révolution sociale. Il lit Bakounine ou Proudhon, adule le Che, fonde le groupe Gavroche révolutionnaire, distribue des journaux pamphlétaires et rejoint ses frères au c?ur des émeutes du Quartier latin, pendant que son père le somme de rentrer chez lui avant minuit. Du jour au lendemain, l'adolescent file occuper la Sorbonne et écrit dans la fièvre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Tout individu évolue...essentiellement par son portefeuille mais rarement pour des idées politiques, c'est ça la réalité de Renaud. Maintenant quant à voter à gauche faut franchement en tenir une sacrée couche, l'ex URSS ne leur a même pas servi d'exemple, car ne vous faites pas d'illusions, la France finira de la même façon.

  • frk987 il y a 7 mois

    Vous savez des acharnés de mai 68, j'en ai connu des masses, à l'époque j'étais l'horrible réac d'occident, puis 50 ans plus tard je vois qu'ils ont bien changé mes révolutionnaires, ils en sont à s'inscrire à l'ex UMP...pour dire !!!!

  • 28351485 il y a 7 mois

    Il en fait un peu trop !!! Il avait l'excuse de la jeunesse ...aurait il désormais celle des neurones ravagés par l'alcool !!

  • aerosp il y a 7 mois

    le pauvre

  • ecerutti il y a 7 mois

    bonne initiative... Simplement il faut le faire et pas le dire...