Renaud Muselier : «À l'hôpital, la peur l'emporte sur les lois»

le
2
INTERVIEW- Directeur de clinique, Renaud Muselier, ancien médecin au Samu, ex-bras droit de Jean-Claude Gaudin et ancien député UMP des Bouches-du-Rhône, dénonce «le double langage» du gouvernement sur la sécurité à Marseille.

LE FIGARO - Comment expliquez-vous que les infirmières de l'hôpital Nord de Marseille n'aient pas porté plainte pour séquestration?

Renaud Muselier - Aux urgences, il y a une dégradation de l'ambiance, de la qualité du travail et de l'accueil des patients, principalement dus à l'égoïsme rampant et à l'absence totale de civilité de certains patients et de leurs familles. Face à cette situation, le personnel médical qui fait son travail en l'aimant se retrouve isolé et seul face à la menace. Car l'institution et la République ne peuvent plus le défendre. La peur l'emporte sur les lois. Il y a une incapacité à faire prévaloir des règles de sécurité de base dans les hôpitaux. Les...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mjjmimi le jeudi 5 sept 2013 à 12:29

    Taubira va régler le problème: devant sa mansuétude les malfrats vont s'adoucir et rentrer dans le rang!

  • M4760237 le jeudi 5 sept 2013 à 12:00

    Le problème à l'hosto, c'est surtout le chancre administratif.