Rémy Cointreau-La rentabilité plombée par la Chine au S1

le
0

* Le résultat opérationnel chute de 14,6% à changes constants * Objectifs confirmés de hausse du CA et des résultats 2014-2015 * La rentabilité de Rémy Martin chute, celle des liqueurs grimpe (Actualisé avec détails) par Pascale Denis PARIS, 27 novembre (Reuters) - Rémy Cointreau RCOP.PA , toujours plombé par la baisse de ses ventes de cognac haut de gamme en Chine, a vu son résultat opérationnel chuter au premier semestre de son exercice 2014-2015. Le groupe, propriétaire du cognac Rémy Martin, de la liqueur Cointreau ou du rhum Mount Gay a cependant confirmé sa prévision d'un retour à la croissance organique de ses ventes et de ses résultats sur l'ensemble de l'exercice, malgré un environnement macro-économique qualifié de "contrasté au niveau mondial". Le résultat opérationnel courant du numéro deux français des spiritueux derrière Pernod Ricard PERP.PA a plongé de 23,1% à 102,1 millions d'euros, un chiffre toutefois supérieur au consensus ThomsonReuters I/B/E/S de 89 millions. A taux de changes constants, la baisse ressort à 14,6%. La marge opérationnelle courante a chuté de 2,2 points à 21,6%, contre 23,8% un an auparavant, pénalisée par la baisse de la rentabilité de Rémy Martin, tombée à 28,2% (contre 34,3% en données proforma), avec un résultat opérationnel qui a décroché de 27,7% à 78,0 millions d'euros. Rémy Cointreau pâtit comme ses concurrents LVMH LVMH.PA (propriétaire de Hennessy) et Pernod Ricard PERP.PA (Martell) des mesures anti-corruption prises par Pékin, qui ont mis un coup d'arrêt aux cadeaux d'affaires et aux banquets arrosés. Mais sa rentabilité souffre davantage, compte-tenu de sa plus forte exposition aux eaux-de-vie les plus chères (catégories XO, sans parler du Louis XIII, cognac ultra haut de gamme à plus de 2.000 euros la bouteille), les plus touchées par ces mesures. Les ventes de Rémy Martin en Chine représentent environ 20% du chiffre d'affaires du groupe et 30% à 35% de son résultat opérationnel, selon les estimations des analystes. Le groupe avait déjà fait état, en octobre dernier, d'un chiffre d'affaires en recul de 15,5% (-5,6% à taux de changes constants) sur la période allant d'avril à septembre. ID:nL6N0SB0H3 Il avait alors dit tabler sur une stabilisation des ventes des grossistes en Chine tout en précisant qu'en raison d'un nouvel an tardif en 2015 (19 février), le rebond des ventes ne devrait pas intervenir avant le dernier trimestre de son exercice. Les contre-performances du cognac contrastent avec les brillants résultats du pôle liqueurs et spiritueux, dont le résultat opérationnel courant a rebondi de 44,6% à 25,8 millions d'euros et la marge à 19,9% (contre 16,6%), avec une solide performance de Cointreau aux Etats-Unis, une croissance à deux chiffres pour la liqueur grecque Metaxa et un doublement des ventes du whisky très haut de gamme Bruichladdich. Le résultat net part du groupe recule de 9,4% à 62,7 millions d'euros, mais progresse de 5,7% à taux de changes constants. Le communiqué: http://bit.ly/1uKASsP (Edité par Gilles Guillaume)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant