Rémy Cointreau brille au T2 avec un fort rebond de son cognac

le
0
    * La croissance organique du groupe atteint 7,4% au T2 
    * Les ventes de Rémy Martin grimpent de 9,3% au T2 
    * Objectifs annuels confirmés 
 
 (Version complétée) 
    par Pascale Denis 
    PARIS, 18 octobre (Reuters) - Rémy Cointreau  RCOP.PA  a 
fortement accéléré la cadence au deuxième trimestre de son 
exercice décalé, porté un bond de son cognac dont les ventes ont 
brillé aux Etats-Unis et signé un retour à la croissance en 
Chine. 
    Le propriétaire du cognac Rémy Martin, de la liqueur 
Cointreau et du rhum Mount Gay a vu sa croissance organique 
atteindre 7,4% au deuxième trimestre, après des ventes stables 
au trimestre précédent, grâce à une progression de 9,3% pour 
Rémy Martin, son principal centre de profit, après un recul de 
0,5% au premier trimestre.    
    Le groupe indique cependant dans une présentation mise en 
ligne sur son site que les tendances du deuxième trimestre ne 
doivent pas être extrapolées sur la deuxième partie de l'année. 
    A la peine en Chine ces dernières années, Rémy Cointreau, 
comme ses concurrents Hennessy (LVMH  LVMH.PA ) et Martell 
(Pernod Ricard  PERP.PA ), a fait porter l'effort aux 
Etats-Unis, devenus son premier marché avec 38% de ses ventes. 
    La performance aux Etats-Unis a été "excellente", indique le 
groupe dans un communiqué. 
    Il profite de l'engouement des consommateurs américains pour 
les alcools bruns, très prisés dans les cocktails, et du succès 
de son cognac 1738 Accord Royal, une variété intermédiaire entre 
le "VSOP" et le "XO" et vendue environ 60 dollars la bouteille. 
    En "Grande Chine", où la demande s'améliore, en particulier 
pour les eaux-de-vie haut de gamme, le groupe signe "un retour à 
la croissance". Ses ventes sont également profité de  
l'ouverture à Pékin d'une première boutique dédiée à Louis XIII, 
cognac d'exception à plus de 2.000 euros la bouteille. 
    Pour doper sa croissance, le groupe mise depuis un an sur le 
renforcement de son positionnement haut de gamme. Les bouteilles 
à plus de 50 dollars comptent maintenant pour près de la moitié 
de ses ventes et cette part devrait atteindre 60% à 65% à moyen 
terme. 
    Au total, Rémy Cointreau boucle son premier semestre sur des 
ventes de 513,4 millions d'euros, en hausse de 2,5% en données 
publiées et de 4,1% à taux de change et périmètre constants. 
    Fort de ces chiffres, il confirme son objectif de croissance 
du résultat opérationnel courant à taux de change constants sur 
l'ensemble de son exercice.   
 
    Le communiqué : 
    http://bit.ly/2ehSJfZ 
         
 
 (Edité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant