Rémunérations des dirigeants : les actionnaires favorables au " Say on Pay"

le
1
(NEWSManagers.com) - Une évolution spectaculaire. Selon une enquête annuelle Capitalcom (*), 82% des actionnaires interrogés se déclarent favorables au principe d'un vote consultatif en Assemblée Générale sur le package de rémunération des dirigeants, selon le modèle du " Say on Pay" , déjà appliqué dans six pays - Royaume-Uni, Suède, Australie, Canada, Norvège et Belgique -, et également adopté par la SEC américaine en 2011. Ils n'étaient que 65% en 2011.

Cette évolution confirme un regain d'intérêt des actionnaires pour ce mode d'intervention. Alors que la polémique sur les rémunérations qui avait agité les Assemblées Générales en 2008, puis en 2009, semblait s'être dissipée, on a relevé en 2011 une hausse du nombre de questions sur les rémunérations des mandataires sociaux et des administrateurs. Elles représentaient 16% de l'ensemble des questions posées en 2011, contre 11% en 2010.

Les actionnaires se prononcent également en faveur de l'indexation de la rémunération des dirigeants sur des critères de performance durable. Par ailleurs, une écrasante majorité d'entre eux (92%) estime que la rémunération des dirigeants devrait être davantage indexée sur la performance des entreprises à moyen / long terme, contre 86% en 2011.

A noter que 53% des actionnaires interrogés se déclarent favorables à l'indexation de la rémunération variable des dirigeants des grandes entreprises sur des critères environnementaux et/ou sociaux. Le Baromètre Annuel Capitalcom 2011 sur la RSE révélait qu'en 2010, la moitié des groupes du CAC 40 indexait une part de la rémunération variable de ses dirigeants et/ou de ses managers sur des critères extra-financiers, contre 17 en 2009 et 12 en 2008. Cette évolution va certes dans le bon sens, mais le Baromètre relevait aussi que les indicateurs RSE conditionnant ces bonus étaient communiqués le plus souvent de façon qualitative, et non quantitative. Un choix qui ne facilite pas une analyse précise des objectifs de performance fixés au départ...

(*) 7ème Baromètre annuel sur les attentes des actionnaires individuels du CAC 40 à l'approche des assemblées générales

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • m.young le mercredi 22 fév 2012 à 15:26

    Et en France ? Va falloir une Commission Viénot 3 pour noyer le poisson.