Rémunérations des dirigeants : des polémiques récurrentes

le
9
Des billets libéllés en euros. (© J. Saget / AFP)
Des billets libéllés en euros. (© J. Saget / AFP)

En quittant la direction d'Alcatel-Lucent, Michel Combes pourrait toucher près de 14 millions d'euros sur trois ans grâce à diverses primes, suscitant l'ire des syndicats et un appel du gouvernement à revoir sa rémunération. Mais ce n'est pas la première fois que les émoluments d'un grand patron défraient la chronique

Bloc "A lire aussi" PSA

- Avril 2015 : le patron de PSA Peugeot-Citroën, Carlos Tavares, perçoit en 2014 un salaire supérieur à 2,7 millions d'euros, grâce au versement d'une part variable de 1,6 million. Le syndicat CGT du constructeur automobile dénonce une «décision proprement scandaleuse» prise par le conseil de surveillance «avec l'accord du représentant de l'Etat, Louis Gallois».

- 2013 : Philippe Varin, alors président du directoire, renonce aux 21 millions d'euros prévus par le constructeur automobile pour sa retraite chapeau face à l'avalanche de critiques suscitée par la publication de cette somme colossale, alors qu'il s'apprête à céder la direction d'un groupe en difficultés. Il finira par toucher une retraite chapeau de quasi 300.000 euros, selon les révélations début mai 2015 du site Deontofi.com.

SANOFI

- Février 2015 : syndicats et petits actionnaires s'élèvent contre la prime de bienvenue, ou «golden hello» de 4 millions d'euros, reçue par le nouveau directeur général, Olivier

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • loco93 le mardi 1 sept 2015 à 01:58

    Autrefois les priviléges appartenaient aux nobles mais après la révolution ils sont dans les mains des Énarques (politiques et dirigeants); ces derniers s'octroient par exemple des bonus dorés lors des conseils d'administration et chacun se renvoie la balle (culture enarchique et fraternité obligé)...

  • bordo le lundi 31 aout 2015 à 19:48

    C'est vrai cela fait dans l'absolu beaucoup d'argent. N'oublions pas que cela a été décidé et validé par les actionnaires d'Alcatel de manière parfaitement légale et qu'il sera tout de même taxé à 60%. D'autre part, si l'on veut attirer les dirigeants en France, c'est raté. Résultat ? Discrètement, les états-majors des grands groupes quittent le cher et vieux pays.

  • noterb1 le lundi 31 aout 2015 à 18:50

    il n'y a pas de polémique les peuples acceptent cela de bon cœur ! Il suffit de voir l'évolution de ces hauts revenus et les comparer à celle des revenus des employés , ouvriers et même cadres ! Tout le monde est d'accord . Sinon il y a longtemps que cela aurait explosé .

  • M8842851 le lundi 31 aout 2015 à 18:31

    Mettons Normal 1er à la tête d'une société Française à capital majoritaire US et à syndicat majoritaire CGT....pour voir..!!

  • 82554976 le lundi 31 aout 2015 à 18:26

    Et nos cra.pules d'élus , ils nous coutent combien ???Un exemple atomic an.ne combien de milliards : de 5 à 15 milliards !!Que fait la justice ???

  • M8842851 le lundi 31 aout 2015 à 18:24

    il va bientôt falloir être doué d'un patriotisme à toutes épreuve pour travailler pour et dans des entreprises Françaises...!!! ....ne restera plus que Gallois....

  • LongR le lundi 31 aout 2015 à 18:02

    Monsieur **** , voulez-vous etre PDG de notre société ?Euh, votre proposition m'honore, mais voilà mes conditions :Dans la mesure où les contrats signés en France ne valent rien, j'accepte à l'une des conditions suivantes :- vous me versez tout de suite un salaire enorme plutot qu'une prime de sortie que je ne toucherai peut etre pas,- nous delocalisons le siege hors de France,Au choix. Sinon je vais accepter un poste ailleurs.

  • M2286010 le lundi 31 aout 2015 à 18:01

    La CGT préfère les dirigeants minables à ceux efficaces qui créent des emplois, musclent l'entreprise et touchent des primes pour leur efficacité. Il est vrai que sans licenciements, qui permettent grèves, blocages d'usines, etc..., la CGT déjà peu représentative, n'aurait aucune raison d'être. Sa fonction constructive étant inexistante.

  • jbellet le lundi 31 aout 2015 à 17:57

    c'est de bonne guerre les elus font scandale cela leurs evite de parler de leurs rémunérations souvent scandaleuse et de celle des hauts fonctionnaires qui se gavent sur notre dos