Rémunération et dispositifs anti-OPA : les résolutions qui fâchent les gérants de fonds

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Les professionnels de la gestion d'actifs votent de plus en plus aux assemblées générales. Pour la douzième année consécutive, l'Association française de la gestion financière (AFG) a interrogé ses membres pour connaître leur participation au vote des assemblées générales qui se sont tenues en 2013. Leur participation a augmenté de 23%, l'an dernier. Et, conséquence d'une saine diversification des portefeuilles des sicav et autres fonds communs de placement (FCP), les assemblées générales des sociétés cotées étrangères représentent les quatre-cinquièmes de celles auxquelles ils prennent part, par leurs votes. 

L'étude de l'AFG montre aussi qu'en 2013, leur taux de rejet a atteint 20% du total des résolutions présentées par les émetteurs. Les sociétés de gestion ont voté «contre» au moins une fois, dans plus de 80% des assemblées auxquelles elles ont participé. La rémunération des dirigeants et les dispositifs anti-OPA ressortent comme les motifs d'opposition les plus fréquents des gérants. 

L'association constate aussi que, comme en Grande-Bretagne, les sociétés cotées acceptent de plus en plus d'évoquer, avant la tenue de l'assemblée, les projets de résolution qu'elles vont proposer au vote de leurs actionnaires. La gouvernance d'entreprise est devenue un thème important du dialogue des investisseurs professionnels avec les représentants des sociétés cotées. 

L'AFG rappelle, à cette

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant