Remontée du sentiment économique en mai dans la zone euro

le
6
LE SENTIMENT ÉCONOMIQUE S'AMÉLIORE EN MAI DANS LA ZONE EURO
LE SENTIMENT ÉCONOMIQUE S'AMÉLIORE EN MAI DANS LA ZONE EURO

BRUXELLES (Reuters) - Le moral des consommateurs et des entreprises s'est amélioré plus que prévu en mai, la France étant la seule des cinq principales économies de la zone euro à enregistrer une détérioration, montrent l'enquête mensuelle publiée mercredi par la Commission européenne.

Son indice du sentiment économique s'est établi à 102,7 ce mois-ci, contre 102,0 en avril, alors que le consensus des économistes interrogés par Reuters le donnait à 102,2.

C'est aux Pays-Bas que l'amélioration du sentiment économique a été la plus nette en mai, avec une augmentation de 1,3 point tandis qu'il reculait de 0,4 point en France, à 96,7.

La Commission souligne que l'amélioration du moral des consommateurs s'explique notamment par leur appréciation plus positive aussi bien des perspectives d'emploi que de la situation économique dans son ensemble.

L'indice du climat des affaires a également remonté plus que prévu, se retrouvant à 0,37 en mai contre 0,28 en avril (chiffre révisé) et un consensus de 0,30.

L'enquête traduit aussi une hausse des anticipations d'inflation des consommateurs et des entreprises pour la première fois depuis décembre.

Les crédits au secteur privé (entreprises et ménages) ont continué à baisser en avril, à un rythme toutefois moins rapide que prévu, tandis que la croissance de la masse monétaire a encore ralenti le mois dernier, malgré la politique monétaire ultra-accommodante de la Banque centrale européenne.

Les prêts au secteur privé ont diminué de 1,8% sur un an en avril, après une baisse confirmée à 2,2% en mars et alors que le consensus Reuters était à -2,1%, selon les statistiques publiées mardi par la BCE.

Parallèlement, la croissance annuelle de l'agrégat monétaire M3 a été de 0,8% en avril, inférieure à celle de mars (ramenée à de 1,1% à 1,0%) et au consensus Reuters qui était à 1,1%.

En moyenne mobile, la croissance est ressortie à 1,0% sur la période février-avril, contre 1,1% sur la période janvier-mars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • r.espic le mercredi 28 mai 2014 à 13:29

    Plus la crise s'aggrave. Plus les gens s'habituent. Plus la bourse monte.

  • Ouakal le mercredi 28 mai 2014 à 13:25

    Ils ont raison,le peuple credule bête et passif n'a que les dirigeants qu'il mérite.Sans oublier que les vrais dirigeants ce sont les banques et les financiers qui ont le vrai pouvoir.Ce sont eux qui nous ruinent et qui veulent faire de nous des esclaves.Il n'y a qu'à voir les indices boursiers........ce n'est pas la crise pour tout le monde !

  • sergemo le mercredi 28 mai 2014 à 13:13

    David Silverman (Axalefinance)il y a 3 heuresAttention, l'indice DAX se rapproche de nos zones de ventes, nous serons vendeurs de l'indice entre 10 040-10 420 points pour jouer un retour sur la zone support annuelle des 8950-8830 points. Pensez à vous allégez de vos achats. Zone de retournement 9950-10150 points pic haussier court terme possible 10160-10 420 points.

  • juillia3 le mercredi 28 mai 2014 à 12:30

    et apres on s etonne que le FN fasse 25% MDR on nous etrangle avec les hausses impots (revenu comme foncier ) on taxe les entreprises bien plus que dans d autres pays europeen , en gros on tue la france !!!!

  • M476110 le mercredi 28 mai 2014 à 12:28

    La France étant la seule économie a enregistrer une détérioration ! Vite SAPIN... le bonimenteur! il va nous expliquer que c'est une bonne chose mais qu'on est incapable de le comprendre. Payé pour se payer la tête de ses compatriotes. La politique crée des emplois bizarres !

  • pichou59 le mercredi 28 mai 2014 à 12:27

    avec des nuls, c'est normal