Rémi Garde s'est-il plombé à Aston Villa ?

le
0
Rémi Garde s'est-il plombé à Aston Villa ?
Rémi Garde s'est-il plombé à Aston Villa ?

Convoité par Newcastle il y a un an, Rémi Garde a débarqué à Aston Villa en novembre avec l'étiquette de disciple d'Arsène Wenger, et donc de potentiel sauveur. Quatre mois plus tard, les Villains s'enfoncent vers la relégation et apparaissent comme la pire équipe de l'histoire de la Premier League. De quoi ternir la cote du technicien français.

Ce week-end, à Stoke City, Aston Villa a perdu pour la 17e fois de la saison. Et sombré un peu plus vers un Championship qui lui tend les bras. Dans cette spirale négative, Rémi Garde en est à son huitième revers depuis son arrivée le 2 novembre. Quand il a repris le club de Birmingham, l'ancien entraîneur lyonnais était perçu comme un digne héritier d'Arsène Wenger. Une sorte de label qualité outre-Manche, car malgré la stagnation d'Arsenal, l'Alsacien reste une légende vivante. Faute d'une longue expérience, Garde avançait comme principal argument son honorable bilan lyonnais. Bientôt quatre mois plus tard, le technicien français a perdu toutes ses illusions malgré un premier match contre Manchester City qui avait auguré de nombreuses promesses (0-0). La solidité défensive que les supporters villains pensaient avoir retrouvée a volé en éclats dès le match suivant contre Everton (0-4), que les Claret and Blue retrouvent cette semaine.

La pire équipe de l'histoire selon Carragher


Cette défaite du 21 novembre contre les Toffees est peut-être le tournant de la saison de Villa, le moment qui a fait comprendre à tout le monde que Rémi Garde, si compétent soit-il, n'était pas un magicien. Et qu'il ne pouvait donc pas sauver " la pire équipe de l'histoire de la Premier League ", selon l'expert de Sky Sports Jamie Carragher. Un onze qui a attendu le 12 janvier pour offrir un premier succès à son coach français, après dix rencontres de purgatoire. Mais qui n'a pas enclenché de montée en puissance et suscite chez Garde des nuits difficiles. " Je ne dors pas très bien en ce moment, vous pouvez le deviner ", a ainsi relayé le Daily Mail, alors que les observateurs sont d'accord pour dire que les Villains n'ont pas progressé depuis le départ de Sherwood, mais ont au contraire perdu en combativité. " Quand vous voyez une équipe comme Burnley être reléguée l'an passée, elle se battait à chaque match, rendait les choses difficiles pour chacun. C'est cela qui me gêne, la manière dont Aston Villa coule. Il n'y a pas de combat, pas d'engagement ", a analysé de son côté Thierry Henry, autre consultant vedette de Sky Sports.

Rémi Garde ne dort plus la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant