Rémi Garde ne veut penser qu'à la victoire

le
0
Rémi Garde ne veut penser qu'à la victoire
Rémi Garde ne veut penser qu'à la victoire

Rémi Garde, dans quel état d'esprit se trouve l'équipe avant d'affronter Sochaux ?Le groupe est déterminé à bien recommencer le championnat, sans faire une croix sur le match de Coupe de France. On a apprécié l'état d'esprit du dernier match contre La Suze (6-1) mais l'adversaire ne sera pas le même samedi soir. On reprend la Ligue 1 et il faut absolument qu'on reprenne sur les trois points de la victoire.  Avez-vous des craintes pour cette rencontre face aux Lionceaux ?C'est une équipe qui a gagné son dernier match à domicile contre Rennes (2-1, 19eme journée de Ligue 1) et qui a donc su mentalement rebasculer du côté d'une équipe qui gagne. Ça ne lui était plus arrivé depuis longtemps. Je pense qu'ils sont mieux, ils se sont également qualifiés en Coupe de France (contre Bressuire, 3-0). C'est une équipe qui s'est renforcée dans la semaine (J.Ayew, Sunzu et Sinkala sont arrivés depuis l'ouverture du Mercato d'hiver). On va s'occuper de l'adversaire mais surtout de nous. Je pense que l'on a une sorte de revanche à prendre sur nous mêmes par rapport à tous les matchs. Là, il nous faut un état d'esprit tourné vers la victoire. Tout simplement.  Vous avez rencontré quelques problèmes la semaine dernière?Les problèmes qui ont déréglé l'équipe ne sont pas forcément réglés, mais on avance dans le temps. Il faut faire avec et je pense qu'on aura malgré tout, je le répète et je l'ai dit aux joueurs, la possibilité de faire une bonne deuxième partie de saison, meilleure que la première.

« Avec ou sans Gonalons, l'équipe n'est pas la même »

Que vous inspire cette dixième place au classement ? Le classement n'est pas en rapport avec ce que l'on a produit lors de la première partie de saison mais on a que ce que l'on mérite. Ce que j'ai vu sur la première partie de saison me laisse penser que si nous avions cinq ou six points de plus, qui nous tendaient les bras, on serait peut-être à une place où vous ne m'auriez pas posé la question. A nous de rapidement réenclencher la machine pour que le projet soit viable. Pour moi, il l'est. Il ne faut pas baisser les bras. Je ne suis pas comme ça et je pense qu'il faut voir les choses à plus long terme en ce moment. C'est réalisable.  Malgré le forcing de Naples, Maxime Gonalons semble finalement parti pour au moins terminer la saison avec vous. Qu'en pensez-vous ? Je suis évidemment très content qu'il reste là. Avec ou sans Max, l'équipe n'est pas la même. Avec lui dans l'équipe, nous avons plus de chances de faire une bonne seconde partie de saison afin de se rapprocher des objectifs. C'est aussi simple que ça.  En avez-vous discuté ensemble ?Les discussions sont permanentes afin de trouver le meilleur compromis pour le club et j'insiste là-dessus. Depuis que je suis là, vous savez, ça n'est pas le premier joueur qui part ou qui aurait pu partir et affaiblir l'équipe. Il faut essayer en permanence de trouver le meilleur compromis. Il y a des discussions sans arrêt mais le président est à son poste depuis suffisamment longtemps. Je n'ai donc pas besoin de lui expliquer que l'équipe, avec ou sans Maxime, n'est pas la même. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant