Rémi Garde n'a pas apprécié ce Mercato

le
0
Rémi Garde n'a pas apprécié ce Mercato
Rémi Garde n'a pas apprécié ce Mercato

Rémi Garde, comment s'est passé le retour à l'entraînement de Jimmy Briand et Bafé Gomis et comment ont-ils été accueillis ?Ça s'est passé normalement et je les accueille normalement. C'est un retour à la normale après un épisode qui a été très long.Comment avez-vous fait pour réintégrer deux joueurs qui ont été bannis pendant autant de temps ? Les aviez-vous vus avant et que vous êtes vous dit ?Déjà, ça reste entre eux et moi si vous me le permettez? Oui, je les ai vus avant l'entraînement. Est-ce qu'ils sont à cent pour cent et prêts à faire de nouveau partie du groupe ? Oui. Y a-t-il un travail psychologique à faire malgré tout avec eux ?Il y a surtout un travail d'entraînement de football à faire. Je pense qu'il faut parler un petit peu de football. Les Mercato font parler de beaucoup de choses, sauf de football. Moi-même, je n'ai pas eu l'occasion de parler de football tous les jours à cause de ça pendant deux mois. Donc mettons nous au travail, souffrons, transpirons pour essayer de faire souffrir les adversaires. Ce qu'on n'a pas pu faire ces derniers temps. On imagine que vous avez eu des retours de ce que Gomis et Briand ont fait sur le plan du football pendant les mois de juillet et d'août?La CFA reste la CFA. C'est-à-dire un moyen pour des joueurs comme ça de s'entretenir. Mais entre la CFA et le niveau auquel on aspire pour jouer en Ligue 1 ou en Ligue Europa, il y a un pas à franchir. Là, on a deux semaines de travail déjà pleines. On fera le point à l'issue de ces semaines. Je suis très mauvais dans les estimations, comme dans les pronostics. Enfin, bon, ils ne sont pas blessés, ils se sont entraînés. J'imagine qu'après deux bonnes semaines de travail, on ne devrait pas être loin du compte, même si la production sur le terrain, c'est autre chose. Mais ce sont des joueurs qui n'ont pas été blessés physiquement. Donc même si le groupe est très réduit par rapport à la semaine internationale, deux semaines de travail, ça sera déjà bien.Attendez-vous qu'ils soient de nouveau des leaders du vestiaire ?Je ne sais pas ce que vous entendez par le mot « leader ». Bien évidemment que l'expérience, c'est important, je l'ai toujours dit. La jeunesse doit être soutenue par de l'expérience et j'espère effectivement que ce sera le cas. On sait que vous avez eu des difficultés relationnelles avec Bafé Gomis, notamment par presse interposée?(Il coupe) Je n'ai pas eu de problèmes. Je ne me suis pas exprimé dans la presse par rapport à ça.

« Pas là pour faire le malin ou régler des comptes »

Disons alors que Bafé Gomis vous en voulait pour certaines choses. Pensez-vous que ces tensions vont être faciles à dissiper ?Ils sont dans le groupe, à ma disposition. Tout le monde est à la disposition du club, y compris moi. Je ne suis pas là pour faire le malin ou pour régler des comptes, je l'ai toujours dit. Je continuerai dans cette voie.Si au prochain match, vous titularisez Alexandre Lacazette dans l'axe, vous savez que ça sera forcément interprété?C'est votre métier d'interpréter les choses. Donc je vous laisserai l'interpréter. Ce qui m'embête, c'est quand les joueurs interprètent eux-mêmes. Ça, c'est plus délicat. Un problème ? Et bien, j'essayerai de le gérer. Le retour dans le groupe de Gomis et Briand vous laisse-t-il des regrets sur la gestion de ces deux cas ?Je ne peux pas vous répondre, il faut poser la question à la direction du club. On a pris ces décisions en pensant bien faire sinon, on ne les aurait pas prises. Il s'est avéré que ce qui était prévu ne s'est pas forcément passé. Je répète qu'aujourd'hui, dans l'intérêt du club et de l'institution, ces deux joueurs sont réintégrés. Et voilà, c'est la fin de l'histoire de ce triste Mercato. Avez-vous des doutes sur leur implication ?Non, je n'ai pas de doute sur leur implication. Avez-vous, comme la saison dernière, l'intention d'utiliser beaucoup plus Bafé Gomis que Jimmy Briand ?Comme tous les entraîneurs, je pars chaque saison avec un groupe qui ne s'arrête pas à onze joueurs. Il y a des moments où les entraîneurs estiment que certains joueurs méritent plus que d'autres de jouer. Parfois, ça marche, parfois pas. Je prendrai mes décisions en mon âme et conscience. Puisqu'on est sur le sujet de ces deux joueurs, on a vu que l'équipe pouvait tourner à la fois sans eux mais qu'elle avait aussi du mal à s'en passer. La porte est ouverte à tout le monde à partir du moment où on est dans le groupe. Ce qu'il s'est passé il y a quelques années compte-t-il déjà dans votre esprit ?Il y a deux points importants : je ne suis pas rancunier, c'est comme ça. Je n'en veux pas à ceux qui le sont mais moi, je ne le suis pas. C'est comme ça, on ne se refait pas. La deuxième chose, je le répète, je ne suis pas là pour faire le malin ni pour régler des comptes. Vous savez que j'aime particulièrement ce club donc je vais essayer de faire au mieux. Ce qui m'importe, c'est qu'on gagne à nouveau et qu'on se relève de cette mauvaise période. C'est tout ce qui m'importe.

« On a encore vu l'optique des Mercato de l'Olympique Lyonnais »

Diriez-vous qu'ils ont fait du mal au club ?Non, ce n'est pas à moi de commenter ça. Vous aviez réclamé l'arrivée d'un joueur côté droit, comme Khazri par exemple qui n'est pas venu. Est-ce une déception pour vous ?C'est Jimmy Briand qui revient dans le groupe avec Bafé Gomis. Voilà, c'est comme ça. On ne va pas le commenter 107 ans. Il y a possibilité de tirer un trait sur beaucoup de choses dans l'intérêt du club, qui est notre employeur à tous, et de mettre son poing dans la poche pour ceux qui en ont besoin. Et de continuer à avancer. Comprenez-vous la déception de certains supporters ?Oui, je peux les comprendre. On a vu encore quelle était l'optique des Mercato de l'Olympique Lyonnais depuis que j'ai pris l'équipe. C'est un constat, c'est comme ça. Je n'ai pas beaucoup de commentaires à faire par rapport à ça. Est-ce que ces retours pourraient renvoyer Alexandre Lacazette à droite ?C'est une possibilité car on sait qu'Alex est l'un des tous meilleurs joueurs à ce poste en France. Mais il a aussi montré sur des matchs qu'il pouvait être très intéressant dans l'axe, et efficace aussi. On verra selon l'état de forme des uns et des autres comment ont se positionne.Comment sortez-vous de ce Mercato ?Soulagé que ça se termine. C'est beaucoup trop long. Il y a une part de soulagement par rapport à ça et à cette deadline qui se referme. Avez-vous l'impression que le système actuel favorise les joueurs qui pénalisent leur club ?Non mais je pense que vous me posez la question par rapport à ce qu'il s'est passé là et à l'issue par rapport à Jimmy et Bafé. On voit aussi parfois des situations inverses. L'Olympique Lyonnais termine puisque ce sont des contrats qui ont été signés il y a longtemps avec des joueurs arrivés dans un projet différent. C'est difficile dans le temps de faire face à ça aussi longtemps.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant