Rémi Garde évoque le choc face au PSG

le
0
Rémi Garde évoque le choc face au PSG
Rémi Garde évoque le choc face au PSG

Rémi Garde, ce match contre Paris s'apparente à une finale. Le PSG doit gagner pour avoir le titre et Lyon peut se donner de l'air avant un déplacement à Nice?On aurait aimé que ce soit une vraie finale pour la Ligue 1. C'est un match important pour les deux équipes. Le PSG a peut-être envie d'être champion chez lui la semaine prochaine face à Brest. Il faudra leur poser la question. C'est un match très important pour nous. Pour garder notre destin entre nos mains, il faut gagner ce match. Ce sera très important pour Paris aussi. Ils voudront sûrement être champions le plus vite possible.

On a senti beaucoup de nervosité chez les Parisiens. Est-ce que vous comprenez ce qu'il se passe chez eux ?Le parcours d'un futur champion qui, en plus, a fait un bon parcours en Ligue des Champions est parfois compliqué. Cela peut expliquer qu'il y ait un peu de fatigue et de nervosité. Ce qu'il s'est passé avec Paris s'est sans doute passé avec toutes les équipes. Quand on est en haut de l'affiche, c'est encore plus propice à ce genre d'énervement.

Qu'est-ce que ça vous ferait de voir Paris champion à Gerland ?C'est un scénario que tout le monde attendait. Il faut accepter qu'il y ait des équipes plus fortes que nous. Le match n'est pas encore joué et nous allons tout faire pour repousser ça. On est à Gerland, chez nous. On sera devant nos supporters et j'espère qu'ils seront derrière nous encore plus que d'habitude. On en aura besoin dimanche pour faire échec à Paris.

Comment interprétez-vous le fait que Bafétimbi Gomis ne célèbre pas son but à Nancy ?Je ne l'interprète pas. Je n'en ai pas parlé avec lui. L'important, c'est qu'il soit déterminé comme face à Nancy.

Ce n'est pas embêtant d'avoir autant de cadres en méforme ou pas très heureux ?Qu'est ce que vous voulez que je vous dise ? Si on n'est pas heureux quand on joue au foot, qu'on est à Lyon et qu'on joue le podium? Il faut accepter la concurrence. Il n'y a pas que les cadres qui font la tête quand ils sortent de l'équipe. Les jeunes, c'est la même chose. Ce qui est important, c'est l'équipe.

« Gourcuff ? Je juge ses dernières performances très intéressantes »

Comment jugez-vous votre capitaine, Maxime Gonalons ?Il a fait une très bonne première partie de saison. La deuxième est un peu moins bonne en termes de performance. Il peut faire beaucoup mieux. Il peut gagner en concentration, en lecture de jeu de l'équipe. Il doit progresser et il en a les moyens. Il a été important lorsque l'équipe a eu un passage difficile. Il a joué un vrai rôle de capitaine à ce moment-là. Il a pris ses responsabilités.

Quels sont les avantages et les limites d'avoir Yoann Gourcuff sur le coté gauche ?Je pense qu'il s'est bien accommodé de ce rôle. Je ne lui demande pas de jouer comme lorsque j'avais Michel Bastos dans l'effectif. La complicité avec les autres joueurs s'est peaufinée de match en match. C'est grâce à son investissement sur le terrain. Il s'est mis au service de l'équipe. Je juge ses dernières performances très intéressantes.Où en sont Anthony Réveillère et Jimmy Briand ? Leur absence est-elle due à un problème physique ?C'est un problème comptable. Je ne peux mettre que onze joueurs titulaires et sept remplaçants. Quand on a un groupe plus étoffé, il y a des choix à faire. Ils se sont entraînés cette semaine. Ce sont des choix qui peuvent paraître importants à vos yeux. Mais dans le fonctionnement d'un groupe, il y a des joueurs qui se révèlent, qui sont en forme... Je comprends votre question mais il n'y a pas de problèmes avec eux.Anthony Réveillère a-t-il retrouvé la forme ? Sentez-vous une réelle motivation ?Oui, je sens une réelle motivation. Je n'avais aucun doute là-dessus. Je le trouve en progrès.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant