Remaniement : Pellerin «n'imagine pas» Hollande «influencé par des courtisans»

le
1
Remaniement : Pellerin «n'imagine pas» Hollande «influencé par des courtisans»
Remaniement : Pellerin «n'imagine pas» Hollande «influencé par des courtisans»

«Non je n'ai pas pleuré». Une semaine après son éviction du gouvernement, Fleur Pellerin assure, dans une interview à l'Obs, que contrairement à ce qui a été dit, elle n'a pas versé de larmes lorsqu'elle a appris qu'elle n'était plus ministre de la Culture. «Mais dire que je n'ai pas accusé le coup, que je n'ai pas été choquée par la nouvelle serait mentir».

Dans cet entretien, elle règle ses comptes avec François Hollande. Interrogée sur le passage du documentaire d'Yves Jeuland où le président lui conseille, à sa nomination, d'aller voir des spectacles et de dire que c'est bien, elle tacle : «Va au spectacle et flatte ! : j’avais pris ces mots du président pour une boutade, en fait ils étaient ma feuille de route».

L'ancienne ministre défend longuement son bilan. «Je ne voulais pas que ce ministère soit celui du 1% qui va à l’Opéra et à la Comédie-Française», assure-t-elle, ajoutant qu'elle a «vu très souvent le président, et il ne m’a jamais signifié que je faisais fausse route». Elle estime que son action a suscité des «résistances et des rancoeurs» et a dérangé «un milieu parisien, autocentré». 

«Quand je lis que j’ai un bilan mitigé, que je ne suis pas très populaire dans les milieux culturels, je me demande de qui on parle, s'agace Fleur Pellerin. De ceux qui sont très présents sur les plateaux de télévision et dans les cocktails parisiens ? Ou de ceux qui participaient aux Assises de la jeune création que j’ai organisées ?»

Elle est également questionnée sur ceux qui, comme l'ancien ministre Frédéric Cuvillier, affirment qu'elle a été victime de l'influence de l'actrice Julie Gayet. «Beaucoup de gens le disent, mais je ne peux pas le croire, répond-elle. Le président de la République a fait campagne sur la conception qu’il a du gouvernement du pays, sur son éthique dans l’exercice du pouvoir. Je n’imagine pas qu’il ait pu être influencé par des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mary2776 il y a 10 mois

    dès qu ils sont président TOUS cela leur monte a la tète!