Remaniement : partie comme une Fleur

le
0

En apprenant sa sortie du gouvernement, Fleur Pellerin n'aurait ni pleuré, ni manqué de s'évanouir. Tout cela serait un mythe - pire, une illustration du machisme des médias, mais aussi du monde politique. Un milieu qui a d'ailleurs reçu la palme des twittos dans ce domaine après avoir rattaché le ministère des Droits des femmes à celui de la famille.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant