Remaniement ministériel au Danemark après un accord de coalition

le
0
    COPENHAGUE, 28 novembre (Reuters) - Le Premier ministre 
danois Lars Lokke Rasmussen a procédé lundi à un remaniement 
ministériel après la conclusion, ce week-end, d'un accord de 
coalition qui réduit le risque d'élections anticipées, bien que 
le gouvernement n'ait toujours pas de majorité parlementaire.  
    Le Parti libéral, auquel il appartient, gouverne seul depuis 
les élections de juin, mais ne dispose que de 34 des 179 sièges 
au Parlement, ce que le laisse à la merci d'alliés de 
circonstances, dont les europhobes du Parti populaire danois 
(PPD), et de l'opposition.  
    L'accord conclu ce week-end avec l'Alliance libérale et le 
Parti conservateur porte l'assise parlementaire de l'exécutif à 
53 sièges. Il aura donc toujours besoin de l'appui du PPD, qui 
compte 37 élus.  
    "J'espère que notre collaboration à trois créera un 
environnement plus favorable au Parlement", a commenté le 
Premier ministre après avoir présenté sa nouvelle équipe à la 
reine Margrethe II. Le gouvernement, s'est-il félicité, "est 
beaucoup plus près des 90 sièges qu'il ne l'était il y a deux 
jours". 
    Six membres de ce gouvernement viennent de l'Alliance 
libérale, qui dispose de 13 sièges parlementaires. Les 
conservateurs, forts de six sièges, obtiennent quant à eux trois 
ministères et les libéraux en conservent 13, dont celui des 
Finances, confié à Kristian Jensen, qui était jusqu'ici chef de 
la diplomatie. 
 
 (Annabella Pultznielsen, Jean-Philippe Lefief pour le service 
français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant