Remaniement : Manuel Valls a-t-il une majorité à l'Assemblée ?

le
0
Les députés PS, inquiets pour leur réélection, ne seront plus des godillots.
Les députés PS, inquiets pour leur réélection, ne seront plus des godillots.

La défection des Verts du gouvernement contraint l'Élysée à faire les comptes afin de jauger les forces de la majorité parlementaire. Le départ de Cécile Duflot du gouvernement, donc son retour à l'Assemblée nationale comme députée, modifie les paramètres, puisque sa suppléante, Danièle Hoffman-Rispal, est socialiste. Selon un décompte élyséen, le groupe socialiste se retrouvait donc avec 290 députés, tout juste la majorité absolue (289 voix sur 577). Toutefois, il faut compter sur les absences des uns et des autres très fréquentes lors des votes.Les Verts optent pour un "soutien sans participation" et ont obtenu ce que Jean-Vincent Placé réclame depuis plusieurs mois : l'entrée de Ségolène Royal au gouvernement avec le portefeuille de l'Écologie. "C'est la seule qui soit crédible à nos yeux", insistait récemment le sénateur Placé.Le groupe des radicaux de gauche (16 députés) soutiendrait l'action du gouvernement, mais sous quelques conditions énoncées par le député Alain Tourret : "Il faut désormais aller beaucoup plus vite dans les réformes de structure. [...] Il est donc nécessaire qu'un nouveau gouvernement présente au Parlement un programme d'urgence, qu'il gère au plus vite par ordonnance et qu'il engage sa responsabilité devant l'Assemblée nationale."Bartolone satisfait La vraie question est de savoir si le groupe PS lui-même va se montrer discipliné. "Plus rien ne sera comme avant, après le fiasco de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant