Remaniement : Mandon à la Recherche, Valter et Pinville secrétaires d'Etat

le , mis à jour à 12:49
0
Remaniement : Mandon à la Recherche, Valter et Pinville secrétaires d'Etat
Remaniement : Mandon à la Recherche, Valter et Pinville secrétaires d'Etat

Les députées socialistes Clotilde Valter et Martine Pinville ont été nommées respectivement secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification, et secrétaire d'Etat au Commerce et à l'Artisanat, annonce l'Elysée mercredi dans un communiqué. Ce mini-remaniement, qui ne bouleverse ni la parité ni les équilibres politiques, est qualifié d'«ajustement technique» par l'Elysée. Le gouvernement comprend toujours 8 hommes et 8 femmes ministres ainsi que 9 hommes et 8 femmes secrétaires d'Etat. 

Clotilde Valter, qui sera rattachée au Premier ministre, remplace Thierry Mandon, qui occupait cette fonction depuis juin 2014 et est nommé secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en remplacement de Geneviève Fioraso. Agée de 52 ans, inspectrice générale de l'administration, elle est députée du Calvados depuis 2012 et fut notamment conseillère de Lionel Jospin en charge des questions intérieures à Matignon.

Martine Pinville remplace Carole Delga, qui quitte le gouvernement pour mener campagne aux régionales dans la région Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon. Agée de 56 ans, fonctionnaire des impôts de formation, elle est députée de Charente depuis juin 2007. Son secrétariat d'Etat est rattaché au ministre de l'Economie Emmanuel Macron.

Enfin, Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, récupère le portefeuille de l'Enfance.

Thierry Mandon, fait-on valoir à l'Elysée, a été à plusieurs reprises rapporteur du budget de l'Enseignement supérieur et a «bien réussi à la Réforme de l'Etat et à la simplification». Quant à Clotilde Valter et Martine Pinville, il s'agit de «deux députées d'expérience, assidues au Parlement et qui sont aussi des élues locales de terrain».

Le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, candidat aux régionales en Bretagne en décembre, s'était engagé de son côté à rester à son poste jusqu'à la fin de l'année. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant