Remaniement : les « intouchables » du gouvernement

le
1
Si un remaniement à court terme est exclu, il interviendra un jour. Mais certains ministres ne sauteront jamais.

Quoi qu'en dise François Hollande, certains ministres sont tout de même plus protégés que d'autres au sein de son gouvernement, en cas de remaniement.

À commencer par Manuel Valls. Le ministre de l'Intérieur n'est pas un proche historique du chef de l'État, mais il a su se rendre indispensable. Pendant la campagne présidentielle d'abord, c'est lui qui a pris en main toute la communication du candidat Hollande. Au gouvernement ensuite, il incarne la leçon du 21 avril 2002 (Lionel Jospin éliminé par Jean-Marie Le Pen) en empêchant les socialistes de faire l'impasse sur le thème de la sécurité. Politiquement, il représente le point d'ancrage de Hollande à la droite du PS, celui qui toujours refusera les injonctions de l'aile gauche. Dimanche dernier encore, au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», il appelait sa famille socialiste à a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mercredi 8 mai 2013 à 11:42

    Valls ou pas, Hollande et les socialos seront balayés derrière Sarko, derrière Le Pen et encore derrière Mélanchon....La douleur des français NE FAIT QUE COMMENCER. Les plaies seront tellement douloureuses et la honte tellement grande qu'ils ne voudront plus entendre parler de socialos pendant 20 ans.