Remaniement : les Français votent pour Valls, Borloo et Gallois

le
14
Remaniement : les Français votent pour Valls, Borloo et Gallois
Remaniement : les Français votent pour Valls, Borloo et Gallois

Est-ce qu'il y aura un jour un remaniement ? C'est possible », déclarait François Hollande lors de sa conférence de presse le 16 mai. S'il n'en est pas question dans l'immédiat, le président pourrait accélérer le tempo. Objectifs : donner un nouveau souffle à son action, restaurer son autorité, débarrasser Bercy de quelques-uns de ses sept locataires?

Mais quels sont ceux qui pourraient composer cette nouvelle équipe resserrée ? Trois noms ressortent dans notre sondage exclusif BVA* auprès des Français : Manuel Valls, Jean-Louis Borloo et Louis Gallois. Signe peut-être que l'opinion souhaite une ouverture vers le centre et la société civile. Et que la popularité de l'exécutif baisse de façon alarmante.

« Il existe une défiance envers les socialistes et la gauche, à l'exception de Manuel Valls, confirme Céline Bracq, directrice adjointe de BVA Opinion. Les personnalités bien classées affichent une cote de désamour plus élevée que leur cote de popularité. » Le taux de chômage, préoccupation majeure des Français, justifie en partie ce désaveu. « La politique économique de Hollande est jugée inefficace, confirme Céline Bracq.

On note aussi qu'en période d'incertitude sociale, les Français n'ont pas envie de voir de provocateurs au gouvernement. » D'où le fort rejet de Jean-Luc Mélenchon, par 72 % des sondés.

*Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 942 Français recrutés par téléphone et interrogés par Internet les 16 et 17 mai 2013 selon la méthode des quotas.

Ceux qui pourraient entrer au gouvernement

Le gagnant : Jean-Louis Borloo

Avec la création de son parti centriste, l'Union des démocrates et indépendants (UDI), en pleine guerre Copé/Fillon à l'UMP, Jean-Louis Borloo a réussi un vrai coup politique.

Les périodes de crise économique et sociale ne favorisent pas seulement les extrêmes : avec son discours aux allures modérées, le centre...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • SuRaCtA le jeudi 23 mai 2013 à 14:21

    Absolument paulin17, changer les clowns mais garder le responsable du cirque et la médiocrité de son spectacle ne rendra pas le public plus heureux à la sortie...

  • fgino le jeudi 23 mai 2013 à 12:56

    Valls hargneux/ narquois/ inéfficace se croit encore dans l'opposition .... Redoine court toujours !!!allez Valls cherche cherche !

  • rf.miton le jeudi 23 mai 2013 à 11:10

    ^Mr gallois fait marcher des trains et des avions, mais ils ont continuellement des pannes, il a oublié le programme de la maintenance depuis des decennies.Mr Valls n,a encore rien prouvé, quand à Mr Borloo, il a déja participé à l"échouage du bateau France? Il faut des gens du centre connaissant le terrain et ayant mis les mains dans le cambouis. Le Peuple veut du travail, c,est le premier point à régler.

  • rf.miton le jeudi 23 mai 2013 à 11:07

    Mon premier commentaire n"est pas affiché" il est dans le respect et dit la réalité des faits.

  • rf.miton le jeudi 23 mai 2013 à 11:02

    Veuillez me faire savoir pourquoi mon commentaire ne peut être affiché?, Merci

  • rf.miton le jeudi 23 mai 2013 à 11:01

    Pourquoi?

  • jean.e le jeudi 23 mai 2013 à 10:57

    valls justye uin rocquet qui aboie rien d'autr elol

  • M4661438 le jeudi 23 mai 2013 à 10:44

    c'était aussi l'avocat de Tapie M1625665

  • M1625665 le jeudi 23 mai 2013 à 10:37

    m4661438 C'était en tout cas une meilleure idée que la réforme des tarifs de l'énergie retoquée par le Conseil Constitutionnel

  • fgino le jeudi 23 mai 2013 à 10:08

    c'est groland le chef !!