Remaniement : le scandale Cazeneuve

le
2
Bernard Cazeneuve apprend vite. Le soir de sa nomination, il effectuait sa première visite de terrain.
Bernard Cazeneuve apprend vite. Le soir de sa nomination, il effectuait sa première visite de terrain.

Bernard Cazeneuve est un ministre épatant. Une perle rare : il est bon partout où il passe. Si bien - voilà le scandale - qu'on le trimballe, qu'on le transfère, qu'on le mute au gré des pépins ou des caprices politiques, comme une sorte de Samu ministériel à lui tout seul.Ministre des Affaires européennes, il donne toute satisfaction. Une bonne raison pour lui faire remplacer au pied levé Jérôme Cahuzac, le ministre du Budget, dont il s'avère qu'il possède un compte en Suisse, ce qui est fâcheux. Cazeneuve est dépêché pour combler ce vide et faire oublier ce qui est devenu une affaire d'État. Le malheureux s'immerge dans les chiffres, plonge dans les dossiers et ce n'est pas simple de s'initier aux arcanes de la comptabilité publique. Il négocie, ministre après ministre, leurs budgets, et ce n'est pas commode de les convaincre que les économies, ce n'est pas seulement pour les autres. Une fois encore, il s'en sort plutôt bien.Une autre affaire d'ÉtatLe voilà devenu maitre d'oeuvre de ce qui est le plus difficile, le plus inédit, le plus stratégique : trouver 50 milliards d'économies ! Il est de tous les conseils sur la dépense publique présidés par Hollande. Il épluche, il traque, il piste et dépiste le moindre gisement : ici, quelques millions ; là, quelques dizaines de millions. Bruxelles attend avec impatience sa copie. Il en va de la crédibilité de la France, de ses efforts et de ses promesses. Il en va de l'aval donné par la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quoa le dimanche 13 avr 2014 à 16:43

    il va pouvoir compter les" X millions" de faits divers non elucides

  • fquiroga le lundi 7 avr 2014 à 08:55

    Il est notoire qu'un politique sait tout sur tout.......