Remaniement : la victoire d'Arnaud Montebourg à Bercy

le
0
Arnaud Montebourg, nouveau ministre de l'Économie, hérite du portefeuille de Moscovici.
Arnaud Montebourg, nouveau ministre de l'Économie, hérite du portefeuille de Moscovici.

C'est une victoire pour Arnaud Montebourg. Le chantre de la démondialisation, qui avait obtenu quelque 17 % des voix à la primaire socialiste en 2011, s'empare du portefeuille de l'Économie et du Numérique tout en conservant le Redressement productif. Il a donc gagné son bras de fer contre Pierre Moscovici (qui sort du gouvernement) en avalant une grande part de son portefeuille. Seul bémol, le Commerce extérieur devrait lui échapper, au profit de la "diplomatie économique" portée par Laurent Fabius aux Affaires étrangères.

Montebourg ne sera d'ailleurs pas non plus le seul maître à bord du paquebot de Bercy, puisqu'il devra faire avec la nomination de Michel Sapin comme ministre des Finances et des Comptes publics. Un schéma similaire au découpage des ministères économiques allemands. Sauf qu'à Berlin c'est clairement le ministre des Finances qui a le plus de poids, et il n'est pas sûr que cette hiérarchie soit ne serait-ce qu'envisagée par Arnaud Montebourg !

La croissance à tout prix

Celui qui se définissait lui-même comme le patron du "Bercy bas", en référence à l'étage qu'il occupait jusqu'ici dans la forteresse de Bercy, aura en tout cas les mains plus libres pour piloter l'économie française. Il devra trouver les moyens d'accélérer sa croissance, qui peine à redémarrer vraiment, malgré une incontestable amélioration de la conjoncture dans la zone euro, où aucune économie ne devrait plus connaître la récession...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant