Remaniement en vue à l'UMP : NKM et Wauquiez sur le départ ?

le , mis à jour à 01:46
0
Remaniement en vue à l'UMP : NKM et Wauquiez sur le départ ?
Remaniement en vue à l'UMP : NKM et Wauquiez sur le départ ?

Sous le vernis du rassemblement, les couteaux s'aiguisent déjà à l'UMP. A la veille du congrès fondateur des Républicains, le siège de la rue de Vaugirard bruit de rumeurs sur un remaniement à la tête du parti dans les prochains jours. La vice-présidente Nathalie Kosciusko-Morizet pourrait, de sources concordantes, quitter son poste si elle n'obtient pas des garanties sur sa liberté de parole, à laquelle elle tient mordicus. Il s'agirait, dans cette hypothèse, d'une séparation à l'amiable. Les crispations se sont en effet accumulées depuis des mois entre le patron de l'UMP et sa numéro deux sur la question de l'islam, les menus des cantines scolaires ou le choix du « ni-ni » face au FN.

 

Le secrétaire général Laurent Wauquiez pourrait en faire les frais par ricochet. « Sarkozy ne peut pas se séparer de l'un et garder l'autre. Et il a peur du manque de loyauté de Wauquiez... », glisse un fidèle de l'ex-président. « Dans les jours qui viennent, il va consulter.On va avoir un nouveau parti, un nouveau nom, de nouveaux statuts, donc il faut engager une nouvelle dynamique. Depuis six mois, il a pu voir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. On a besoin d'une équipe de combat », indique son entourage. Le message est clair : plus question de notes dissonantes !

«Il y en a qui jouent collectif et d'autres qui font de la mousse...»

Mercredi après-midi, Sarkozy a laissé éclater sa colère froide contre NKM lors de la réunion de la commission exécutive du parti. L'ancienne ministre de l'Ecologie, qui assistait aux cérémonies du Panthéon en tant que cheffe de l'opposition municipale à Paris, était absente. A peine arrivé dans la salle, l'ancien président s'en est agacé : « C'est la dernière commission exécutive de l'UMP, et il y en a qui ont choisi d'aller au Panthéon ! Il y en a qui font des choix, parfois on se demande... »

Convié par l'Elysée, Sarkozy avait pour sa part décliné en prétextant des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant