Remaniement : Bernard Cazeneuve, un bâtisseur à l'Intérieur

le
0
Le nouveau ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.
Le nouveau ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Bernard Cazeneuve, c'est l'homme qui avait remplacé au pied levé Jérôme Cahuzac au Budget, en mars 2013. Il est la grande surprise de ce remaniement, nommé ministre de l'Intérieur, alors qu'une guerre se jouait pour ce poste entre le sénateur François Rebsamen et le député Jean-Jacques Urvoas. Cazeneuve, élu de Cherbourg, est un homme opiniâtre, méthodique, qui manie la grammaire française sans la moindre faiblesse. Il avait accepté, en allant à Bercy, de tenter de résoudre l'équation mathématique qui afflige la France : réduire les dépenses sans enfoncer davantage le pays dans la récession. Le voilà désormais qui accepte de succéder à Manuel Valls Place Beauvau. Ses proches le décrivent comme "un homme de l'ombre, efficace". Son ami le député Jean-Paul Bacquet assure : "Bernard n'est pas là pour faire le zouave dans le champ de foire. C'est un homme de l'ombre, efficace."Fabiusien avant toutNé à Senlis en 1963, Cazeneuve a 20 ans lorsqu'il adhère à Espace 89, le club politique de Laurent Fabius. Une amitié indéfectible se noue, qui ne l'empêche pourtant pas de taper dans l'oeil de François Hollande à la fin des années 90. Comme tous les fabiusiens, il est un amoureux des bons mots. Des philippiques ciselées. La dénonciation du "Hollande bashing" de l'UMP fut sa principale source d'inspiration durant la campagne. On lui doit ainsi cette formule : "L'UMP dissout la campagne présidentielle dans la polémique, dans...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant