Remaniement : Bercy, la machine à couacs

le
0
Le paquebot abritant le ministère de l'Économie et des Finances.
Le paquebot abritant le ministère de l'Économie et des Finances.

Même muni d'une carte IGN au 1/25 000 et d'une boussole de bonne facture, la géographie de la "forteresse de Bercy" imaginée par le président Hollande à ses débuts se révélait largement impénétrable. Il faut dire que ce gigantesque paquebot avec vue sur la Seine abritait pas moins de sept ministres et qu'ils n'avaient pas que des points communs. Le bureau d'Arnaud Montebourg était au troisième étage. Deux étages plus haut se trouvaient ceux du ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, et de Benoît Hamon, ministre de l'Économie sociale et solidaire et de la Consommation. Au quatrième étage, on pouvait rencontrer les ministres Sylvia Pinel (Artisanat, Commerce, Tourisme) et Fleur Pellerin (Numérique). Perchés au sixième étage se trouvaient le ministre de l'Économie et des Finances Pierre Moscovici ainsi que Nicole Bricq, ministre du Commerce extérieur. Le 17 mai 2012, les fonctionnaires de Bercy ont donc vu débarquer sur les lieux plus de ministres (quatre de plein exercice et trois délégués) qu'ils n'en avaient jamais vu. Record absolu ! Pour ne rien arranger, l'entente entre les sept colocataires n'était pas toujours optimale... Même le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l'a reconnu publiquement il y a quelques semaines : "Il y a sept ministres à Bercy, s'il y en avait moins, sans doute, ce serait plus efficace." Qui est le patron de Bercy ?Hollande, le grand tacticien politique, a fait de Bercy un terrain de jeu et a panaché...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant