Relocalisation d'Alstom : Bercy demande au PDG d'engager une «phase de négociation»

le , mis à jour à 18:19
41
Relocalisation d'Alstom : Bercy demande au PDG d'engager une «phase de négociation»
Relocalisation d'Alstom : Bercy demande au PDG d'engager une «phase de négociation»

L'annonce par Alstom de la délocalisation de son site historique de production de train de Belfort  est un choc pour les 400 salariés de l'usine A tel point que Bercy a décidé immédiatement de convoquer, ce jeudi, le PDG d'Alstom Henri Poupard-Lafarge pour lui demander des «explications».

 

Lors de la rencontre, le ministre de l'Économie, Michel Sapin et son secrétaire d'État à l'Industrie, Christophe Sirugue, ont sommé le PDG «d'engager une phase de discussion et de négociation» avant «toute décision définitive» sur l'usine de Belfort. 

 

Les deux ministres «ont insisté (...) pour qu'Alstom s'inscrive dans un dialogue social exemplaire et transparent avec les organisations syndicales», qui seront reçues «dès le début de la semaine prochaine» par M. Sirugue, indique Bercy dans un communiqué.

 

Le constructeur ferroviaire avait annoncé mercredi transférer les activités d'ingénierie et de production de son site de Belfort vers celui de Reichshoffen (Bas-Rhin) d'ici à 2018, à cause d'une pénurie de commandes. Bercy déplore ce jeudi le «caractère soudain et non concerté de cette annonce», qu'il reçoit avec «incompréhension». 

 

VIDEO. Le PDG d'Alstom convoqué à Bercy

 

Cette décision a également provoqué la colère des responsables politiques, de gauche et de droite. Ce jeudi, nombre d'entre eux ont dénoncé cette décision.

 

Nicolas Sarkozy tacle... Emmanuel Macron. Plutôt que s'en prendre au PDG d'Alstom, Nicolas Sarkozy a préféré diriger ses reproches vers l'ancien ministre de l'Économie Emmanuel Macron, qui - contrairement à l'ancien président - n'a pas encore officiellement annoncé sa candidature à la présidentielle 2017, l'accusant de n'avoir «rien fait» pour sauver l'usine de Belfort.

 

«Quand je pense au ministre de l'Économie, Monsieur Macron, entre sa visite au Puy du Fou, les photos de vacances, et sa démission, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • YTRAM il y a 3 mois

    Quand nos socialos auront compris que l'on ne commande pas une entreprise du secteur economique concurrentiel ,comme une école . Que ce sont les facteurs économiques qui commandent et leur rôle est de les améliorer et non pas de contraindre , ce qui ne sert qu'à donner une mauvaise image de la France

  • M1945416 il y a 3 mois

    rappeler vous , il y a quelques mois, les conseillers régionaux fessait le pressing pour avoir un rdv avec le ministre des transport Alain Vidalies , à propos d'Alstom , et ils ont trouvé porte close, car les conseillers étaient de droite , et ce ministre de gauche …

  • rodan3 il y a 3 mois

    Que vient faire la photo de la poule faisane des Charentes sur ce topic ...avec son bagage régional ( Heuliez, faillite financiére de la région ) et national ( suppression des portiques et mise au rebut des salariés (1200 env.) de la société qui devait gérer cet appareillage et qu'elle voudrait fourguer à la gendarmerie pour y installer des radars...!!

  • gvigner3 il y a 3 mois

    Bercy plus fort pr négocier avec Alstom qu' avec GE. Hier sur une TV belge (RTB) 1 élu en France pr 126 habitants , en Belgique ( qui est ds la moyenne EU ) 1 élu pr 800 habitants.

  • jopaf il y a 3 mois

    encore la folle du poitou ! Assez !

  • mlaure13 il y a 3 mois

    La France est malade de son « public »…les 2/3 de la dette souveraine en France, environ 14 000milliards€, sont dus à la pléthore de foncs (environ 25%) qui n’a cessée de s’installer depuis Tonton 1er…cour des comptes (PS)…Alors ???...

  • mlaure13 il y a 3 mois

    C'est malheureux mais ce n'est pas la première et la dernière fois qu'une entreprise ferme ou délocalise...faut pas en faire une affaire d’État...:-)))

  • mlaure13 il y a 3 mois

    Royal- Notre grande prêtresse est étonnée...elle nous étonnera toujours...:-(((

  • gl060670 il y a 3 mois

    M1961G au lieu de vous enfermer dans votre idée du privé contre public qui n'a pas de sens, vous devriez plutôt vous inquiéter des catégories non actives qui encaissent et ne payent rien.

  • gl060670 il y a 3 mois

    les charges, les charges, les impôts les impôts vont détruire notre pays et l'emploi; tout cela pour alimenter l’état providence qui pousse une partie de la population à rester à la maison au lieu de valoriser le travail