Religion : une application pour bénir vos proches

le , mis à jour à 09:03
1
Religion : une application pour bénir vos proches
Religion : une application pour bénir vos proches

La bénédiction sort des églises pour s'inviter sur les téléphones portables ! Ce soir, à Rouen (Seine-Maritime), une start-up normande présentera officiellement «la première application mobile qui propage le bien dans le monde».

 

Baptisée Godblessyoo, clin d'oeil à la formule anglo-saxonne «God bless you» signifiant «Que Dieu vous bénisse», cette appli gratuite, téléchargeable à compter de lundi prochain sur GooglePlay et l'App Store, offre la possibilité à l'utilisateur de bénir ses amis à partir de leur photo. Concrètement, il effectue sur l'écran de son smartphone ou de sa tablette un signe qui prend la forme d'une croix, d'un ichtus (poisson symbole de ralliement des chrétiens) ou, pour les non-croyants, d'un simple cœur.

 

«On pense, à tort, que la bénédiction n'appartient qu'aux prêtres»

 

Le cliché «godblessé», géolocalisé et personnalisé, peut ensuite être partagé sur les réseaux sociaux, notamment sur Facebook. «On pense, à tort, que la bénédiction n'appartient qu'aux prêtres. Mais en fait, tout un chacun est appelé à bénir ses proches», explique Sébastien Poncelet, 40 ans, fer de lance du projet divin.

 

Ce catholique pratiquant, ancien chargé de communication dans un grand groupe, a réussi à lever 160 000 euros auprès d'investisseurs privés afin de mener à bien une aventure encouragée par le Vatican. «Le pape François a dit que les réseaux sociaux et les applis sont de formidables moyens pour évangéliser, on est dans cette logique. Notre outil doit pouvoir rassembler les jeunes qui boudent les bancs de l'église mais ont une spiritualité», décrypte-t-il. Les inventeurs de l'e-bénédiction ont des ambitions et projettent, au printemps, de lancer leur produit inédit «aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Afrique et dans de nombreux pays d'Europe». Avec comme objectif 26 millions de fidèles à l'horizon 2020.

 

Cette nouveauté numérique a déjà ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3379984 il y a 12 mois

    benissez moi mon père